Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À 81 ans, cette religieuse accompagne les détenus dans le couloir de la mort

GERARDA FERNANDEZ
Partager

« Une personne est plus précieuse que le monde entier », telle est la devise de sœur Gerarda Fernandez, religieuse du Bon pasteur, véritable apôtre de la miséricorde dans les prisons de Singapour.

Elle est une des 100 femmes les plus influentes du monde selon la chaîne britannique BBC. Sœur Gerarda Fernandez, religieuse du Bon pasteur, a pourtant passé ses 40 dernières années bien loin des projecteurs. La consacrée de 81 ans a passé le plus clair de son temps à arpenter les couloirs sombres et humides des prisons de Singapour afin d’accompagner les prisonniers, rapporte l’agence FIDES. Elle a eu en particulier le « privilège », selon ses propres mots, de soutenir 18 hommes et femmes dans la prison de Changi dans « leurs derniers instants de leur vie terrestre ». Singapour utilise en effet couramment la peine de mort par pendaison. Près de 420 détenus ont ainsi été exécutés dans le pays entre 1991 et 2004. Après un adoucissement en 2011, les exécutions ont repris en 2014.

Lire aussi : Baisse significative du nombre de peines de mort exécutées dans le monde en 2018

Porter la miséricorde, la compassion et l’amour du Christ aux détenus du couloir de la mort, telle a été la mission de sœur Gerarda. « L’amour de Dieu pour nous va au-delà de toute compréhension. Tel est le message que nous leur laissons » indique-t-elle. « Toutes les personnes dans le couloir de la mort ont fait obstacle aux plans de Dieu et détruit leurs jeunes vies. Cependant, grâce à la miséricorde de Jésus, Dieu se fait présent et change cette dernière phase de leur vie. Nombre d’entre eux ont vécu le miracle de la conversion et de la transformation de leurs cœurs.

Cheminer aux côtés des personnes vulnérables

Sa vocation pour soutenir les détenus condamnés à mort est née d’une autre religieuse, sœur Susan Chia qui, en 2005, avait suivi le trafiquant de drogue Van Tuong Nguyen Caleb. Celui-ci, converti dans les derniers instants de sa vie, s’est dirigé vers l’échafaud en chantant l’hymne Amazing Grace. « L’appel de Dieu à cheminer aux côtés des personnes vulnérables me rappelle chaque jour que Dieu nous a aimé en premier » et leur donne « guérison et le pardon au travers de Son amour », confie sœur Gerarda. Une guérison dont elle a maintes fois observé les fruits. La religieuse se souvient en particulier lorsqu’un meurtrier, avant son exécution, lui a déclaré : « Ne vous préoccupez pas, ma sœur, Je sais que Dieu m’aime. Demain matin, je Le verrai face à face ».

Lire aussi : Pourquoi le pape François inscrit-il la peine de mort comme « inadmissible » ?

Au plus près de la mort, la religieuse n’en « déteste » pas moins la peine capitale qu’elle qualifie de « cruelle, inhumaine et viole le droit à la vie ». « Chaque vie est toujours précieuse même lorsqu’une punition est requise. La punition et la justice doivent toujours inclure la rééducation et la miséricorde », martèle-t-elle. Elle appelle ainsi à unir de nombreuses voix dans le monde entier pour faire appel aux responsables afin de chercher des alternatives. Aujourd’hui, raconte-t-elle avec satisfaction, « notre prière a été écoutée. Est en cours une révision de la peine de mort à Singapour et différents détenus du couloir de la mort ont reçu une suspension de leur sentence ».

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]