Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vidéo : découvrez, en accéléré, la réalisation d’une grande icône du Christ

Vidéo Christ Pantocrator
© Capture viméo - Daniel Wild Corbett
Partager

Dans une vidéo saisissante, l’artiste Stéphane René réalise, pas à pas, une icône du Christ Pantacrator dans l’église copte orthodoxe Sainte-Marie et Saint-Athanase de Hillsborough dans le New Jersey (États-Unis).

Armé d’une lampe de poche, l’artiste Stéphane René, l’un des principaux représentants de l’école néo-copte, entre dans la pénombre de l’église orthodoxe de Sainte-Marie et Saint-Athanase de Hillsborough dans le New Jersey (États-Unis). Après avoir observé le mur qui accueillera sa future fresque, l’artiste, accompagné de ses assistants, commence à dessiner les premiers traits de ce qui deviendra un grande icône du Christ pantocrator (en gloire).

Au fur et à mesure des jours, la fresque prend forme, les couleurs se rajoutent jusqu’au vernis final posé par l’artiste. Cette étonnante réalisation, livrée en avril dernier, se découvre à travers une saisissante vidéo en accélérée qu’Aleteia vous propose de découvrir.

Pantocrator from Daniel Wild Corbett on Vimeo.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]