Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

La Couronne : plus que des médailles de baptême, une véritable aventure familiale

© Charlotte Lapalus
Maison la Couronne / Médaille Notre Dame de la Confiance
Partager

La Maison « La Couronne », spécialisée dans la fabrication de médailles de baptême, fait le bonheur des parrains et des marraines depuis presque 30 ans. Créée par Thierri et Anne-Marie Gonthiez, les fondateurs souhaitaient allier le savoir-faire français et leur engagement spirituel. Véritable aventure familiale, c’est aujourd’hui le fils, Emmanuel Gonthiez, qui a repris les rênes de La Couronne en prenant soin de maintenir l’âme de la maison.

C’est une histoire qui commence par la quête d’un couple. Nous sommes en 1990. Thierri et Anne-Marie Gonthiez, mariés, quatre enfants, réalisent qu’il est très difficile de trouver de belles médailles dans les bijouteries traditionnelles. Descendants d’une longue lignée de bijoutiers depuis la fin du XIXe siècle, la passion pour le travail des métaux ne leur est pas inconnue. C’est donc naturellement qu’ils décident d’ouvrir un boutique de vente par correspondance. « Nous étions heureux de nous inscrire dans la tradition familiale d’une entreprise fondée en 1890 par mon arrière grand-père, les “Établissements Gonthiez Frères”, spécialisés dans la création et la fabrication de bijoux », raconte aujourd’hui Thierri Gonthiez. « C’est donc tout naturellement que mon épouse et moi-même avons décidé de fonder une nouvelle branche, La Couronne, afin d’allier le savoir-faire français de la médaille avec notre conception du Beau, du Bien et du Vrai, et en harmonie avec notre engagement spirituel ». Et comme beaucoup d’entreprises familiales, les débuts se font « à la maison » : un bureau prend place au pied du lit des parents.

Catholiques, les fondateurs ont toujours mis un point d’honneur à offrir des médailles chargées de sens : « Dans les années 1990, hormis quelques marques de médailles de luxe, les bijoutiers ne proposaient pratiquement plus de médailles pour les familles qui soient belles, spirituellement chargées et accessibles », confient-ils. Baptisée La Couronne, en l’honneur de la Vierge Marie, l’entreprise a commencé à se faire connaître auprès du petit milieu catholique. « Notre slogan, L’Esprit de famille, se voulait un message de confiance pour notre clientèle. Oser vendre et acheter de l’or par correspondance, c’était un véritable pari à l’époque ! Notre présence a réveillé le marché de la médaille et révélé aux familles la beauté de l’art médailler français », confient-ils avec enthousiasme.

Mais comment se démarquer sur le marché ? « Nous avons été rapidement confrontés à une concurrence qui nous a permis de déployer nos talents artistiques en proposant une vaste gamme », précise les fondateurs. D’abord concentrée sur les médailles, l’enseigne s’est petit à petit ouverte à d’autres bijoux de tradition, comme les croix, les bracelets et même les alliances. Si de nombreux sites proposent aujourd’hui des médailles, La Couronne est l’une des dernières maisons en France à en créer des nouvelles selon le souhait des clients. « Nous avons travaillé en collaboration avec plusieurs artistes et sculpteurs, notamment Arcabas. Pour innover, nous suivons surtout notre intuition, et notre foi s’est toujours révélée un guide sûr », confie Thierri et Anne-Marie Gonthiez.

Et la foi donne vraiment tout son sens à cette entreprise familiale. Aujourd’hui, c’est Emmanuel, le fils du couple, qui a repris les rênes de l’entreprise tout en assurant la pérennité des valeurs familiales. « Nous sommes extrêmement heureux de constater que les valeurs de foi, travail et exigence, dont nous avions nous-même hérité, sont à présent portées par nos enfants, avec un bel enthousiasme et de nombreux projets », confient-ils. L’Esprit de Famille, voilà un slogan qui colle parfaitement à La Couronne.

À lire aussi : en panne d'idée cadeaux pour un baptême ?