Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les clés d’une œuvre : le retable de San Domenico de Fra Angelico

Le retable de San Domenico de Fra Angelico
Public Domain
Panneau central du retable de San Domenico de Fra Angelico, 1423, National Gallery, Londres.
Partager

Alors que l’Église s’apprête à fêter la Toussaint, la partie inférieure du retable de San Domenico à Fiesole nous laisse entrevoir la béatitude céleste et nous donne à contempler le Christ vainqueur, vers lequel se tourne une multitude de saints et d’anges.

Réalisé en 1423 par Fra Angelico, le retable de San Domenico illustre parfaitement la prière à tous les saints laissée par saint Augustin :

« Reine de tous les saints, glorieux Apôtres et Évangélistes, Martyrs invincibles, généreux Confesseurs, savants Docteurs, illustres Anachorètes, dévoués Moines et Prêtres, Vierges pures et pieuses femmes, je me réjouis de la gloire ineffable à laquelle vous êtes élevés dans le Royaume de Jésus-Christ, notre divin Maître. »

Lire aussi : Une prière à tous les saints pour nous rapprocher de Dieu

Le peintre évoque en effet la cité du Ciel en un long ruban de cinq panneaux juxtaposés où se pressent, en rangs serrés, 300 personnages.

Le retable de San Domenico de Fra Angelico
Public Domain

Au centre, en majesté, le Christ Ressuscité est le seul à porter un vêtement blanc et une auréole crucifère1. Des anges musiciens chantent sa gloire et l’accompagnent de leurs instruments.

Sur les panneaux latéraux figurent les saints et les saintes de l’ordre dominicain pour lequel a été réalisé le retable, destiné à l’église de leur couvent de Fiesole, en Toscane. Ordre auquel appartenait Fra Angelico.

le retable de San Domenico de Fra Angelico
Public Domain

Encadrant les anges, le peintre mêle aux saints les précurseurs du Christ. Tranchant avec le noir et le blanc du vêtement dominicain, les saints et les saintes portent des tenues aux couleurs lumineuses. Certains sont aisément identifiables. On reconnaîtra en particulier saint Pierre, à proximité immédiate de Marie, sur le panneau de gauche. À droite, saint Jean-Baptiste est reconnaissable à sa croix de roseau et son vêtement de peau de bête, en haut du panneau de droite.

le retable de San Domenico de Fra Angelico
Public Domain

L’or du fond est l’unique décor. Il est utilisé pour représenter la lumière divine, dont les rayons semblent émaner du Christ, éclairant le monde sans nul besoin ni du soleil, ni de la lune, ni des étoiles. Matériau inaltérable, il est un hommage à la création et illustre l’état de sainteté de ceux qui sont nimbés de son brillant durable.

Laissons saint Augustin poursuivre cette belle litanie :

« Puissante armée des saints, troupe bienheureuse des apôtres et évangélistes, des martyrs, des confesseurs, des docteurs, des anachorètes et des moines, des prêtres, des saintes femmes et des vierges pures, priez sans cesse pour nous misérables pécheurs. »

La prédelle2 a été détachée de la scène principale du retable représentant une Vierge à l’enfant entourée de saints.
Les cinq panneaux peints à la tempera sur bois vers 1422 sont désormais conservés à la National Gallery de Londres.


[1] En forme de croix
[2] La prédelle est une étroite bande peinte courant sur toute la longueur d’un panneau principal ou d’un polyptique. Elle vient en compléter le thème ou en aborder de différents, en une ou plusieurs scènes.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]