Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
home iconActualités
line break icon

Morts 30 ans trop tôt

BEZDOMNY MĘŻCZYZNA

Shutterstock

Agnès Pinard Legry - Publié le 29/10/19

En 2018, 612 personnes sont mortes dans la rue, a annoncé le collectif Les morts de la rue ce mardi 29 octobre. Elles sont en moyenne décédées avant 50 ans, soit « 30 ans plus tôt que la moyenne de la population ».

Les 612 sans domicile fixe dont la mort a pu être recensée en 2018 sont en moyenne décédés avant 50 ans, soit « 30 ans plus tôt que la moyenne de la population », a annoncé ce mardi 29 octobre le collectif Les morts de la rue qui recense, chaque année, ces décès. Cela représente une hausse de 15% en un an. Un chiffre d’autant plus frappant que de précédentes recherches avaient estimé que le nombre réel des SDF décédés était six fois plus important que celui recensé par le collectif.

41% des personnes mortes dans la rue en 2018 sont de nationalité Française, 14% sont originaires d’un pays membre de l’Union européenne (UE). 19% sont d’une nationalité hors UE. Dans 26% des cas, la nationalité n’a pu être renseignée. Ces décès sont essentiellement liés pour 27% à « des accidents, des agressions ou des suicides » et à 36% à des maladies. À noter qu’environ 28% des personnes SDF décédées en 2018 souffraient d’au moins une addiction. L’addiction à l’alcool est la plus fréquente suivie par celles aux substances illicites puis aux médicaments. Au moins 12% d’entre elles souffraient d’un trouble mental.




Lire aussi :
Reconnect, la plateforme qui pourrait changer le quotidien des sans-abri

Le collectif a également souhaité attirer le regard sur la place des femmes, souvent considérées comme « invisibles » dans la rue. Elles représentent 9% des décès recensés entre 2013 et 2018. Un chiffre, encore une fois, très certainement sous-estimé. Et l’analyse rapporte qu’elles meurent encore plus tôt que leurs homologues masculins avec une moyenne de 45,6 ans. 20% d’entre elles ont passé plus de cinq ans cumulés à la rue. Elles sont presque 30% à avoir eu des enfants et à avoir vécu une rupture familiale.

Tags:
Francemortsdf
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Soizic et Marin de Vasselot
Claire de Campeau
Le Fournil Bethléem : la reconversion d'un co...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement