Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Les responsables religieux solidaires après l’attaque de la mosquée de Bayonne

web2-mosquee-bayonne-afp-000_1lt4ac.jpg
La mosquée de Bayonne
Partager

Condamnant fermement l’attaque perpétrée contre une mosquée de Bayonne ce lundi 28 octobre, plusieurs responsables religieux ont tenu à exprimer leur solidarité avec la communauté musulmane.

C’est une belle preuve de solidarité qu’ont apporté plusieurs responsables religieux, quelques heures après l’attaque de la mosquée de Bayonne. Lundi 28 octobre, un homme a tenté d’incendier la mosquée de Bayonne et a tiré sur deux fidèles, les blessant grièvement. Le suspect a rapidement été interpellé. Ce dernier, âgé de 84 ans, avait été candidat du Front national (FN) en 2015 aux élections départementales des Landes. « L’attentat commis contre la mosquée de Bayonne est un acte inqualifiable absolument contraire à toutes les valeurs portées par notre mouvement », a assuré Marine Le Pen sur Twitter.

« Que nos frères musulmans, éprouvés par ce lâche attentat, sachent bien qu’ils peuvent compter sur la compassion, la solidarité et les prières de la communauté catholique du Pays basque et du diocèse », a assuré Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, dans un communiqué publié sur le site du diocèse. Directeur du Service National pour les Relations avec les Musulmans au sein de la Conférence des Évêques de France (CEF), le père Vincent Feroldi s’est quant à lui interrogé sur notre capacité « à trouver les bonnes réponses sociétales pour permettre aux croyants de toutes traditions religieuses de pouvoir vivre paisiblement leur foi ».

« Effroi et émotion en apprenant l’attaque de la mosquée de Bayonne », a twitté le grand rabbin de France, Haïm Korsia. « Pensées chaleureuses aux victimes et en solidarité avec toute la communauté musulmane. La haine et le rejet de l’autre prônés par certains sont autant de fléaux qu’il ns faut inlassablement combattre ».

Sur Twitter également, François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France (FPF), a également exprimé sa solidarité après l’attaque : « La Fédération protestante de France tient à témoigner aux victimes et à leurs familles ainsi qu’à tous les musulmans de France ses plus fraternelles pensées. »