Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Un moyen très simple pour ne plus être distrait dans sa prière

HEADACHE
By g-stockstudio | Shutterstock
Partager

Si vous aussi, vous êtes constamment distraits quand vous essayez de parler à Dieu, pensez à cette image du coup de téléphone.

Combien de fois, alors que nous espérons vivre un temps de prière de qualité, notre esprit s’égare dans des méandres qui n’ont rien à voir avec Dieu ? Ce phénomène peut être frustrant car la plupart du temps, notre désir de prier est bien réel, mais nous sommes simplement trop distraits. Pourquoi cela arrive-t-il et comment y remédier ? Partons d’une comparaison simple, et imaginons que la prière est comme un coup de téléphone avec un ami. 

L’une des erreurs que nous commettons tous fréquemment est de penser que quand nous prions, nous sommes ceux qui prenons le téléphone, composons le numéro et attendons que Dieu décroche de l’autre côté. Dans cette conception des choses, nous sommes à l’initiative de la prière et Dieu est celui qui est censé répondre. Et quand nous n’entendons pas Dieu décrocher le téléphone, notre esprit commence à s’ennuyer et se met en quête de distractions.

Or il faut inverser le paradigme ! Car en réalité, nous ne sommes jamais à l’initiative de la prière. Voici ce que dit le Catéchisme de l’Église catholique : « Dieu, le premier, appelle l’homme. » Que l’homme oublie son Créateur ou se cache loin de sa Face, qu’il coure après ses idoles ou accuse la divinité de l’avoir abandonné, le Dieu vivant et vrai appelle inlassablement chaque personne à la rencontre mystérieuse de la prière. Cette démarche d’amour du Dieu fidèle est toujours première dans la prière, la démarche de l’homme est toujours une réponse (CEC n°2567). Nous avons tendance à oublier que Dieu frappe toujours à notre porte. Il attend et espère que nous nous mettions en prière, mais Lui est déjà là. Cette vérité nous a été révélée dans l’Évangile de Jean lorsque Jésus dit : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis. » (Jn 15, 16)

Dieu à l’autre bout du fil

Si on reprend l’image du téléphone, en réalité, elle fonctionne donc dans l’autre sens. Quand nous nous mettons en prière, nous décrochons enfin le téléphone qui a sonné toute la journée. Dieu est déjà présent à l’autre bout du fil. C’est quelque chose dont nous n’avons pas suffisamment conscience. Il est trop facile de croire que la prière vient de notre propre initiative et d’attendre que Dieu réponde à nos besoins. Nous ne réalisons pas que notre prière est en réalité une réponse à l’amour de Dieu, et que Dieu est toujours là, disposé à entendre toutes nos demandes. 

Pourquoi cette nouvelle vision des choses nous permettrait-elle d’être moins distraits ? Car avant même d’entrer en prière, nous reconnaissons que Dieu nous attend. En ayant cela à l’esprit, nous lui laissons prendre le contrôle et l’imaginons déjà présent dans la pièce avec nous, prêt à nous écouter. En prenant conscience de cette présence de Dieu et de son désir de nous communiquer son amour dans la prière, celle-ci ne peut que démarrer du bon pied. Au lieu d’attendre que Dieu arrive, nous réalisons qu’Il est déjà là, qu’Il est en fait toujours là pour nous délivrer un message qui, jour après jour, vient transformer nos vies.

Quand les saints nous expliquent l'importance de la prière :