Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Sacré-Cœur de Montmartre fête ses 100 ans

BAZYLIKA SACRE-COEUR
Shutterstock
Partager

Le Sacré-Cœur de Montmartre fête le centième anniversaire de sa consécration dimanche 20 octobre 2019, ouvrant ainsi son année jubilaire. Durant un an, de nombreux temps forts seront organisés. Les pèlerins pourront vivre la démarche jubilaire et recevoir l’indulgence plénière.

Perchée sur la colline de la butte Montmartre à près de 130 mètres de hauteur, la basilique du Sacré-Cœur est l’un des hauts lieux de Paris. Tel un phare veillant sur la Ville Lumière, celle qui domine la cité de ses dômes blancs fête cette année le centenaire de sa consécration au cœur de Jésus. Le 16 octobre 1919, jour de la fête de sainte Marguerite-Marie Alacoque, elle était en effet consacrée par le cardinal Léon Adolphe Amette, alors archevêque de Paris. « Montmartre » signifie « mont des martyrs » : c’est en effet là qu’on été martyrisés les premiers chrétiens, au IIIe siècle. À l’origine de la construction, un « vœu national » fait dans les années 1870, signe d’une prise de conscience religieuse et d’un élan spirituel extrêmement fort.

Une année « pour choisir à nouveau le Christ »

Le 20 octobre, Mgr Michel Aupetit présidera la messe officielle d’ouverture du jubilé au cours de laquelle il consacrera l’autel de la basilique. En effet, l’autel utilisé aujourd’hui, face au peuple, n’a pas été consacré, contrairement à celui de 1919. Jusqu’au 18 octobre 2020, différents temps forts viendront marquer cette année toute spéciale tout au long de l’année. Douze millions de personnes sont attendues. Au programme, une porte sainte à franchir, deux messes du Jubilé célébrées chaque jour, 365 nuits d’adoration, 1.500 diocèses conviés dans le monde entier. De plus, de nombreuses ascensions de la butte seront organisées au fil des mois pour les guides et scouts, les personnes handicapées, les pères et mères de famille, les chrétiens d’Orient, les artistes, les éducateurs… Trois chemins jubilaires seront également proposés, deux à l’extérieur et un à l’intérieur de la basilique. Le pape François a accordé l’indulgence plénière tout au long de cette année pour ceux qui viendront à la basilique et vivront la démarche jubilaire. Une occasion de revisiter son histoire avec Dieu et de goûter à sa miséricorde.

Lire aussi : Quel est le message de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre ?

Montmartre est un lieu de grâces et de mission. C’est sur sa butte que s’est montée la Casa Anuncio, où vivent en colocation des jeunes désireux de participer à évangélisation. On pense également aux bénédictines du sacré-Cœur de Montmartre, installées sur place depuis plus de vingt ans, chargées de l’animation matérielle et spirituelle des lieux de prière. Ou également à la « Compagnie des laveurs de pieds », rattachée à la basilique, qui propose à des 18-35 ans de faire des maraudes auprès des sans-abri.

« C’est une année pour choisir à nouveau le Christ et une occasion de témoigner de sa foi en ce lieu extraordinaire des premiers martyrs chrétiens de Paris », explique à Aleteia Mgr Jean Laverton, recteur de la basilique. « Le Saint-Sacrement est tourné vers les toits de Paris, vers tous les hommes qui habitent cette ville. C’est une année pour être missionnaire ». À partir du début du mois de novembre, un parcours se tiendra dans la crypte. Imaginé par Bruno Seillier, qui a mis en scène le spectacle « La Dame de Cœur » qui faisait découvrir Notre-Dame de Paris, ce chemin a pour objectif d’introduire au mystère du cœur du Christ.

Lire aussi : Et si la France était consacrée au Sacré Cœur de Jésus ?

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]