Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La gymnaste la plus médaillée au monde affiche sa foi

Simone Biles
Todd Warshaw/Getty Images for the USOC/AFP
La gymnaste Simone Biles.
Partager

À l’occasion du championnat du monde de gymnastique, Simone Biles, athlète américaine de 22 ans, a battu le record du monde du nombre de médailles remportées par une gymnaste. Sportive hors norme, Simone Biles est aussi une fervente catholique.

En décrochant la 24e médaille de sa carrière, dimanche 13 octobre, Simone Biles est entrée dans l’Histoire du sport en battant le record du monde du nombre de médailles décrochées par une gymnaste. Elle dépasse ainsi le précédent record de 23 médailles, une performance pourtant invaincue depuis 1996.

Parmi ses nombreuses victoires, Simone Biles a notamment remporté cinq médailles olympiques, dont quatre d’or, lors des Jeux de 2016 à Rio de Janeiro. Persévérante, la jeune athlète ne se repose jamais sur ses lauriers. Sa performance récente au championnat du monde renforce encore davantage sa réputation, puisqu’elle est aujourd’hui considérée comme l’une des plus grandes athlètes de l’histoire du sport.

Si son chemin vers le succès n’a pas été un long fleuve tranquille, elle a toujours pu compter sur sa foi catholique dans les moments difficiles. Née dans l’Ohio d’une mère aux prises avec la drogue et l’alcool, Simone Biles a été élevée dans la religion catholique par ses grands-parents, qui l’emmenaient à la messe du dimanche. Très tôt, la jeune fille a été touchée par une foi qui ne l’a jamais quittée.

Lire aussi : Novak Djokovic : « Avant d’être sportif, je suis chrétien »

Lors des Jeux olympiques de Rio, la jeune femme a ainsi révélé au US magazine avoir toujours un chapelet dans son sac de gymnastique : « Ma mère, Nellie, m’a donné un chapelet à l’église. Je ne l’utilise pas particulièrement avant une compétition, mais simplement pour prier pour moi-même. Je l’ai toujours avec moi au cas où ». Elle a également rédigé une autobiographie, parue en 2016, Courage to Soar, dans laquelle elle évoque la place de la foi catholique dans son parcours, notamment dans les difficultés.

Décrivant dans son livre le jour où elle a reçu le sacrement de la confirmation, elle écrit: « Je suis entrée dimanche dans l’église Saint-Jacques-L’apôtre entourée d’adolescents aux visages solennels. D’une certaine manière, notre procession m’a rappelé une cérémonie de remise des médailles, sauf qu’aucune médaille d’or, d’argent ou de bronze ne nous seraient donnés. Au lieu de cela, notre prix serait quelque chose de beaucoup plus puissant : dans quelques instants, chacun de nous inclinerait la tête pour recevoir le Saint-Sacrement de la Confirmation. »

Lire aussi : Abby Forbes, nouvel espoir du tennis féminin, portée par sa foi

Évoquant souvent en public son attachement à la religion catholique, Simone Biles a dévoilé, dans un entretien accordé au Houston Chronicle, les raisons pour lesquelles elle témoigne autant de sa foi. « Les enfants d’aujourd’hui évoquent souvent la foi. Je pense que je peux leur partager ce en quoi je crois pour qu’ils puissent voir comment cela peut les aider tout au long de leur vie. »

Découvrez ces légendes du sport qui rendent grâce après un exploit :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]