Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Gaspillage alimentaire : cinq idées toutes simples pour l’éviter

FOOD TRASH
Andrey_Popov | Shutterstock
Partager

En France, la journée du 16 octobre est dédiée à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Comment prendre de bonnes résolutions depuis chez soi et faire attention de façon pragmatique et décomplexée à notre « maison commune », selon une expression chère au pape François ?

Halte au gaspillage ! En France, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), on met à la poubelle chaque année 10 millions de tonnes d’aliments sur l’ensemble de la chaîne de production. Chaque Français jette en moyenne 50 kg de nourriture par an, dont 29 kg rien qu’à la maison, qui reste un temple du gaspillage. Alors arrêter de gaspiller, facile à dire, mais parfois difficile à mettre en pratique. Comment faire dans nos chaumières pour éviter au maximum de jeter des denrées sans se mettre martel en tête ? Le pape François lui-même s’est exprimé sur le sujet, exhortant à un véritable « examen de conscience » face à ce réflexe trop bien ancré de gaspiller la nourriture. « Lorsque l’on jette de la nourriture, c’est comme si l’on volait la nourriture à la table du pauvre, à celui qui a faim », lançait-il en 2015 au cours d’une audience générale. Aleteia vous propose cinq astuces toutes simples à mettre en pratique quotidiennement et simplement.

Rangez bien votre frigo

Lorsque vous faites vos courses, pensez à ranger vos denrées alimentaires de telle façon que l’air circule bien. Quand les produits sont entamés, pensez bien à les mettre au frais dans une boîte ou une pochette qui préviendra leur dégradation et vous évitera de surcroît une odeur gênante. Organisez également votre frigidaire de façon intelligente, au lieu de tout poser en vrac. À l’intérieur, la température n’est pas homogène. Privilégiez le haut pour la volaille ou le poisson cru, la partie centrale pour les produits laitiers et la zone inférieure pour les légumes. Enfin, nettoyez-le régulièrement afin d’éviter la prolifération des bactéries.

Dosez bien les quantités

N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre et si vous avez peur de manquer, dites-vous que vous pourrez vous servir une deuxième fois. Quand vous préparez un repas et que vous savez que vous serez huit à table, détendez-vous et n’en faites pas pour dix. Votre amitié ne se joue pas dans votre assiette — si c’est le cas, fuyez. Et dans les lieux tels que les restaurants d’entreprise où les quantités ne sont pas toujours ajustées, demandez à ce que l’on vous serve une petite assiette si les quantités vous semblent trop importantes. Quand vous partez en vacances, évitez d’entamer des produits que vous n’êtes pas certains de pouvoir terminer. Enfin, lors d’une sortie au restaurant, n’hésitez pas à demander un doggy bag.

Lire aussi : La planète croule sous les déchets et le gaspillage

Vérifiez la date de péremption et congelez le surplus

Faites attention aux dates de péremption et privilégiez les produits qui sont les plus proches de leur terme, tout en ayant en tête que certains produits, comme les yaourts, sont consommables après la DLC (date limite de consommation). Quand vous cuisinez, que ce soit un gratin, une soupe, de la viande en sauce, n’hésitez pas à congeler le surplus : c’est un excellent moyen de conservation.

Transformez vos restes

Soyez imaginatifs, pardi ! On ne comprendra que trop bien que vous n’ayez pas envie de manger du pain rassis à chaque petit déjeuner, mais vous pouvez très bien le transformer en chapelure et en croûtons, ou encore en agrémenter votre soupe à l’oignon gratinée — qui ravira vos enfants de retour de soirée. En ce qui concerne les fruits un peu trop mûrs à votre goût, pitié, ne les stigmatisez pas et offrez-leur une deuxième chance grâce aux smoothies, confitures, compotes, coulis et autres desserts…

Profitez des bons plans

Certaines applications, comme Too Good To Go, vous proposent d’acheter les invendus des magasins qui ne pourront plus être mis en vente le lendemain (viennoiseries, plats du jour, légumes un peu avancés). De son côté, l’appli Hop Hop Food, conçue en lien avec l’Armée du Salut, permet aux particuliers de donner et récupérer gratuitement des produits tant que leur emballage n’est pas ouvert et leur date de péremption pas dépassée. Si vous avez surestimé vos besoins, voilà une manière intelligente d’en faire profiter d’autres et de faire un geste généreux.

En images : Dix citations du pape François sur l'environnement
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]