Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce week-end, c’est portes ouvertes au monastère

Moine bénédictin de l'abbaye de Montivilliers (Seine-Maritime).
Partager

Quoi de mieux que de plonger derrière la clôture d’un monastère pour découvrir ce qui se passe réellement derrière ? Samedi 12 octobre, plus d’une cinquantaine de monastères de différentes régions de France ouvriront leurs portes aux jeunes pour leur permettre d’avoir un aperçu de la vie monastique.

Qui n’a jamais rêvé de visiter des endroits secrets, des souterrains interdits, des labyrinthes cachés, des lieux fermés au public ? Ce week-end pourrait bien vous en fournir l’occasion. Samedi 12 octobre 2019, les monastères ouvrent leurs portes aux jeunes de 16 à 30 ans. L’objectif ? Leur permettre de découvrir la vie monastique pendant une journée. Parmi la cinquantaine d’abbayes participantes, des hauts lieux de la vie monastique tels que l’abbaye de Sept-Fons ou celle de Kergonan. D’autres monastères ouvriront également leurs portes les prochains week-ends d’octobre.

Faire tomber les clichés

L’événement a été lancé en 2018 à l’occasion du synode sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations ». Organisé par l’association vie-monastique.com et le Service des Moniales, en lien avec le Service des Vocations, il désire s’installer comme un rendez-vous annuel régulier, au même titre que les Journées du patrimoine ou le Congrès Mission, respectivement les troisième et dernier week-end de septembre.

« Le but, c’est de permettre à des jeunes de découvrir notre mode de vie ainsi que les piliers de chaque tradition », explique à Aleteia mère Christine, abbesse à Sainte-Marie du Rivet. Dans cette abbaye cistercienne située en Gironde vivent treize sœurs de 26 à 80 ans. L’année dernière, les sœurs ont accueilli une quinzaine de jeunes. « Il y a une part de curiosité. On imagine beaucoup de choses. Cette journée est justement l’occasion de faire tomber les mythes, de sortir des idéologies et de montrer que nous menons une vie simple basée sur la recherche de Dieu et la vie avec les autres. Le fait de voir fait tomber des tas d’idées. Les jeunes rentrent en clôture pour découvrir les lieux de vie, à quoi ils conduisent, pour quelle expérience. Ils découvrent que nous sommes des personnes normales qui ont fait un choix de vie précis », poursuit-elle. Au programme, visite des lieux tels que le cloître, le réfectoire, le scriptorium ou le chapitre, mais aussi les ateliers de fabrication de santons et de biscuits, découverte de l’oraison, pique-nique avec les religieuses. Une journée pour découvrir un mode de vie parfois méconnu.

En images : Quand les moniales se font chocolatières
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]