Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cardinal Sarah : « Qui est contre le Pape est hors de l’Église »

© Sabrina Fusco / ALETEIA
Partager

À l’occasion de la sortie en Italie de son livre « Le soir approche et déjà le jour baisse », le cardinal Sarah a accordé un entretien au Corriere della Sera. Il met en garde tous ceux qui voudraient l’opposer au Pape.

Le cardinal Robert Sarah, chef de file des opposants au pape François ? Une question fermement rejetée par le cardinal guinéen : « Le Diable divise et oppose les gens les uns contre les autres (…) L’Église est représentée sur terre par le Vicaire du Christ, c’est-à-dire le Pape. Et quiconque est contre le Pape est ipso facto en dehors de l’Église ». Dans un long entretien au quotidien italien Corriere della Sera, le préfet de la Congrégation pour le culte divin dénonce « l’erreur grossière, pour ne pas dire diabolique » de ceux qui voudraient l’opposer au pape François. « Ils ne peuvent présenter une seule de mes paroles, une seule de mes phrases ou une seule de mes attitudes en soutien à leurs affirmations absurdes », se défend-il.

Considéré comme plus proche de la vision de Benoit XVI, davantage conservateur que le pontife actuel, le cardinal Sarah estime que « chaque Pape est celui qui convient” à notre époque », parce que « la Providence voit très bien ce qui nous est nécessaire ». Il refuse d’opposer les deux papes, et constate qu’ »avec la différence évidente de leurs sensibilités, il y a une grande harmonie et une grande continuité » entre eux. « L’histoire de l’Église est belle et la réduire à l’aspect politique typique des spectacles télévisés est une opération de marketing, et non une façon de chercher la vérité », conclut-il.

Lire aussi : Cardinal Sarah : « La peur est la grande faiblesse de l’Église aujourd’hui »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]