Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En images : le 6 octobre, une manifestation fondatrice ?

© François-Régis Salefran
Partager

Le collectif « Marchons enfants ! » a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes à Paris dimanche 6 octobre en réaction à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. Un succès.

De la place Edmond Rostand, située à proximité du Sénat, à la place du 18 juin 1940, des dizaines de milliers de personnes venues de toute la France se sont mobilisées dans la capitale dimanche 6 octobre pour manifester leur désaccord avec le projet de loi bioéthique actuellement en discussion à l’Assemblée nationale. Seuls, en famille ou entre amis, gilets jaunes habillés de circonstance, « Mariannes » arborant des bonnets phrygiens, ados en trottinette, jeunes parents en baskets ou grands-parents derrière des poussettes, ils étaient nombreux à agiter des drapeaux oranges et verts portant le slogan « Liberté Égalité Paternité » ou à brandir des panneaux avec des messages comme « Un vrai daron, pas des échantillons » ou « Filiation truquée = identité dérobée ». Au delà de la querelle des chiffres d’affluence (74.500 selon le cabinet de comptage Occurence, 600.000 selon les organisateurs, la vérité se situant probablement entre les deux), cette mobilisation inattendue par tous les observateurs sonne comme un succès.

« C’est d’abord une réussite au niveau du nombre de personnes qui sont descendues dans la rue », expliquait à Aleteia Guillaume Bernard, politologue et maître de conférences à l’ICES. Au regard de cette forte mobilisation, certains « vont peut-être se réengager », a-t-il poursuivi en expliquant : « Sans doute qu’un certain nombre de nos compatriotes n’osaient pas prendre position contre pensant qu’il y avait une majorité favorable. Mais voyant l’opposition massive, cela pourrait certainement en débloquer certains ». Les organisateurs ont annoncé de nouvelles dates de manifestation « en fonction de l’attitude du gouvernement ».

En images : Marchons enfants, la manifestation du 6 octobre
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]