Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’extraordinaire pardon d’un jeune homme à l’assassin de son frère

Brandt Jean et Amber Guyer s'enlacent longuement lors du procès, le 2 octobre 2019.
Partager

À l’issue du procès d’une policière blanche condamnée à dix ans de prison pour l’homicide d’un jeune homme noir à Dallas, le frère de la victime a dit publiquement qu’il pardonnait à la meurtrière.

La scène a ému l’Amérique entière. Mercredi 2 octobre se déroulait à Dallas le procès d’Amber Guyger, ex-policière de 31 ans, reconnue coupable du meurtre de Botham Jean, un homme noir de 26 ans, en septembre 2018. Le jeune homme habitait au-dessus de chez elle. Expliquant qu’elle pensait rentrer dans son propre appartement et qu’elle a cru avoir affaire à un cambrioleur, la meurtrière a plaidé une « erreur tragique ».

« Je vous aime en tant que personne »

Mercredi, lors du procès, Brandt Jean, le jeune frère de la victime âgé de 18 ans, visiblement très ému, a pris la parole et a adressé son pardon à la jeune femme, lui expliquant que quels que soient ses actes passés, il ne lui souhaitait que du bien. « Si vous être vraiment désolée […], je vous pardonne et je sais que si vous allez vers Dieu et que vous le lui demandez, il vous pardonnera. […] Je vous aime en tant que personne et je ne vous souhaite rien de mal ». Après avoir reçu l’autorisation de la juge, il s’est dirigé vers la condamnée qui s’est jetée dans ses bras en pleurs. Ils sont restés enlacés longtemps en échangeant des paroles à voix basse. Ce geste a bouleversé de nombreuses personnes dans la salle, y compris la juge que l’on voit s’essuyer les yeux au second plan.

Dans cette famille chrétienne, le geste a été salué, notamment par Allison Jean, la mère de famille. « Ce qu’il a fait aujourd’hui est remarquable et il l’a fait tout seul, a-t-elle confié à CBS News. « Brandt a purifié son cœur envers Amber ». Elle a poursuivi en expliquant que si elle n’était elle-même pas encore prête à pardonner, elle « s’en rapprochait ». Un beau témoignage.

En images : dix histoires incroyables de pardons
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]