Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

Le pape François institue le Dimanche de la Parole de Dieu

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - Publié le 30/09/19

Le troisième dimanche du temps ordinaire sera désormais consacré "à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu", décide le pape François dans le motu proprio "Apertuit illis" signé et publié le 30 septembre 2019. Le pontife explique cela par le "besoin immense" pour les fidèles de se familiariser avec l'Écriture sainte.

Sans l’Écriture sainte, explique d’emblée le chef de l’Église catholique, les événements de la mission de Jésus et de son Église dans le monde restent « indéchiffrables ». « Ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ », considère-t-il ainsi, citant-là saint Jérôme (347-420), docteur de l’Église et l’un des quatre Pères de l’Église latine.

Publiée le jour de la mémoire liturgique de ce saint, dont on fêtera l’année prochaine les 1600 ans de la mort, cette lettre apostolique signée par le pape François institue le Dimanche de la Parole de Dieu. Dorénavant, précise le pontife, le troisième dimanche du temps ordinaire sera consacré « à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu ». Ce jour consacré à la Bible, précise-t-il, n’a pas pour simple objectif une célébration « une seule fois par an » mais se veut être un événement « pour toute l’année ».


BANK CHECK

Lire aussi :
La Parole de Dieu, c’est comme un chèque…

En effet, souligne l’évêque de Rome, il existe un « besoin urgent » de devenir « familiers et intimes » de l’Écriture sainte. Sans quoi, met-il en garde, le cœur des croyants restera « froid » et leurs yeux « fermés, frappés comme par d’innombrables formes de cécité ». Au contraire, « celui qui se nourrit chaque jour de la Parole de Dieu, se fait, comme Jésus, contemporain des personnes qu’il rencontre. Il n’est pas tenté de tomber dans des nostalgies stériles du passé ni dans des utopies désincarnées vers l’avenir ».

La Bible n’est pas une simple « collection » de livres d’histoire

Loin d’être un recueil de « chroniques », la Bible ne doit pas être considérée comme le « patrimoine de quelques-uns », souligne encore le successeur de Pierre, et encore moins une collection de « livres d’histoire » pour quelques « privilégiés ». Non, estime le pape François, elle appartient avant tout « au peuple convoqué pour l’écouter et se reconnaître dans cette parole ». Et rien ne doit la faire dévier de sa « finalité primordiale » : le Salut.

La date choisie par le chef de l’Église catholique n’a rien d’un hasard. Ce Dimanche de la Parole de Dieu se situera aux alentours de la fin du mois de janvier, le 26 janvier en 2020. Il s’agit d’un moment opportun de l’année où les fidèles sont invités à « renforcer les liens avec la communauté juive et prier pour l’unité des chrétiens ». Pour le pontife, célébrer le Dimanche de la Parole de Dieu revêt une « valeur œcuménique » dans la mesure où « ceux qui se mettent à l’écoute » de l’Écriture cheminent vers une « unité authentique et solide ».

Un nouveau ministère ouvert aux femmes ?

Dans ce texte, il est également question d’encourager les évêques à célébrer le rite du lectorat ou de « confier un ministère similaire ». Dans cette perspective, peut-on lire dans ce motu proprio, il est « fondamental » de faire tous les efforts nécessaires pour former « certains fidèles » à être de « véritables annonciateurs de la Parole ».


MĘŻCZYZNA Z BIBLIĄ

Lire aussi :
Dix versets bibliques pour se lever du bon pied chaque matin

Le pape François suggère néanmoins une « préparation adéquate », comme cela se produit de manière habituelle pour les acolytes ou les ministres extraordinaires de la communion. Rien ne précise ici s’il conviendrait mieux de faire appel à des hommes plutôt qu’à des femmes. Existe donc ici la possibilité de confier à des femmes ce ministère centré sur la Parole.

Cette réflexion pourrait dès lors apparaître dans les travaux du prochain synode sur l’Amazonie. Et ce, conformément à la suggestion dans l’Instrumentum Laboris d’étudier un « type de ministère officiel » pouvant être confié aux femmes. « Leur voix doit être écoutée et leur leadership garanti », peut-on en effet lire dans ce document préparatoire, par exemple dans le domaine de la formation : théologie, catéchisme, liturgie et école de foi et de politique.


Fôret amazonie

Lire aussi :
Synode pour l’Amazonie : un défi anthropologique et spirituel

Tags:
écriture
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement