Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 octobre |
Sainte Adeline
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Jérôme, un géant de la foi qui avait le sang chaud

Domaine public

Saint Jérôme en train d'étudier, par le peintre italien Caravage (entre 1605-1606).

La rédaction d'Aleteia -

Fêté par l'Église le 30 septembre, saint Jérôme a vécu au Ve siècle après Jésus-Christ. Il laisse l'image d'un intellectuel brillant assaisonné d'un tempérament bouillonnant. Sa façon d'être peut encore nous inspirer aujourd'hui.

Il est connu pour son caractère bien trempé. Père et docteur de l’Église, saint Jérôme est pourvu d’un tempérament explosif. Il passe d’ailleurs dans l’histoire de l’Église pour l’un des plus mauvais caractères de la communion des saints ! On peut dire, en d’autres mots, qu’il était habité par une intransigeance associée à une nature de feu qui ne supportait pas la demi-mesure.

Après avoir demandé le baptême à 19 ans, le jeune Romain fougueux n’a plus qu’une idée en tête : consacrer sa vie à Dieu. Tel un Gulliver des premiers siècles, il fait son balluchon et passe d’abord deux années dans le désert de Chalcis en Syrie. Là-bas, il expérimente la vie d’ermite. Mais Jérôme a besoin d’action : il reprend donc son bardas et part cette fois pour Antioche, où il apprend le grec et l’hébreu et reçoit le sacerdoce.

Être chrétien tel que l’on est

Après un passage à Constantinople, le brillant intellectuel revient à Rome où il devient le secrétaire du pape Damase. Il est particulièrement aimé des laïcs, et notamment d’un petit cercle de dames de la noblesse chrétienne dont il est le père spirituel. À la mort dudit pape, Jérôme doit quitter les lieux. Il faut dire que son sang chaud lui a valu beaucoup d’ennemis. Il se retire alors à Bethléem où il trouve enfin sa vocation : étudier la Bible et la traduire en latin — c’est ce qu’on appelle la « Vulgate ». Il fait de nombreux commentaires des Écritures et s’applique à les vivre quotidiennement. Saint Jérôme peut nous inspirer. Son émotivité exacerbée ne l’a pas empêché d’aimer Dieu de tout son cœur. Il témoigne que l’on peut être chrétien avec la nature qui est la sienne, en s’accueillant humblement tel que l’on est.

En images : ces saints qui nous ressemblent
Tags:
L'école des saintsSaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
3
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
4
Mathilde de Robien
Rapport Sauvé : au cœur de la souffrance, des témoignages chargés...
5
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement