Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Donald Trump promet 25 millions de dollars pour protéger la liberté religieuse

Partager

Le président américain Donald Trump a prononcé un discours à l’ONU, le 23 septembre dernier, dans lequel il annonçait de nouvelles initiatives en faveur de la liberté religieuse dans le monde.

Dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies qui s’est tenue lundi dernier, le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé une initiative visant à protéger la liberté religieuse à travers le monde. Il a ainsi affirmé que son pays allouerait 25 millions de dollars pour défendre cette cause essentielle des droits de l’homme.

80% de la population mondiale concernée ?

« La liberté religieuse dont jouissent les citoyens américains est rare dans le monde. Environ 80% de la population mondiale vit dans des pays où la liberté de religion est menacée, restreinte ou même interdite », a avancé le président des États-Unis, faisant ainsi l’éloge de la liberté religieuse qui prévaut aux États-Unis. « En tant que Président, protéger la liberté religieuse est l’une de mes priorités et l’a toujours été », a-t-il ajouté. Il a poursuivi en rappelant les attaques commises contre des synagogues à Pittsburgh et San Diego mais aussi celles qui ont frappé les églises chrétiennes au Sri Lanka ou les musulmans en Nouvelle-Zélande. Donald Trump a ainsi demandé à toutes les nations d’accroître la poursuite et la punition des crimes contre les communautés religieuses.

Lire aussi : « Les États doivent véritablement s’engager pour la liberté religieuse »

Concernant les 25 millions de dollars promis, ceux-ci seront utilisés, entre autre, pour protéger les sites religieux et les reliques, y compris les lieux de culte historiques. Donald Trump a également déclaré que son gouvernement avait initié l’Alliance internationale pour la liberté de religion, une coalition de pays vouée à faire face aux persécutions religieuses dans le monde entier, et avait nommé un envoyé spécial chargé de surveiller et de combattre l’antisémitisme. Il a notamment évoqué une coalition d’entreprises qui garantiraient la liberté religieuse du personnel américain. Ainsi, les employés d’État pourraient refuser d’accomplir certains actes qu’ils jugent en contradiction avec leurs convictions intimes, notamment sur la question de l’avortement.

Une Journée internationale initiée par l’ONU

Le 22 août dernier, les Nations unies initiaient, pour la première fois, une « Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions ». « Un signal positif », selon Mgr Gollnisch, président de l’Œuvre d’Orient, qui rappelle que la liberté religieuse fait partie des droits fondamentaux, inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. « Toute action qui permet d’éclairer, de mettre en relief le quotidien de ces personnes victimes de violences en raison de leur religion va dans le bon sens. Ceci étant dit, la question ne doit pas simplement être de faire mémoire mais également d’évoquer des situations concrètes. Et d’agir », a-t-il déclaré.

Lire aussi : L’ONU décrète une journée internationale pour les victimes de violences religieuses

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]