Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Lyon : l’église Saint-Bonaventure devient basilique

église bonaventure à Lyon
De Solarisys / Shuterstock
L’église Saint-Bonaventure de Lyon devient basilique.
Partager

Samedi 28 septembre, l’église Saint-Bonaventure de Lyon va devenir basilique lors d’une messe présidée par Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon . Un titre honorifique accordé par le pape François pour mettre en valeur cette très ancienne église médiévale, récemment rénovée et située au cœur de la ville.

C’est à la demande du cardinal Barbarin que le pape François a décidé d’accorder le titre et la dignité de basilique mineure au sanctuaire Saint-Bonaventure de Lyon. Ce titre honorifique sera fêté le samedi 28 septembre avec une conférence suivie d’une messe à 16h dans la nouvelle basilique, messe présidée par Monseigneur Gobilliard, l’évêque auxiliaire de Lyon.

171e  basilique en France

Saint-Bonaventure devient la troisième basilique mineure pour la ville de Lyon après celle de Fourvière qui domine la ville, et celle d’Ainay, située au cœur de la presqu’île. Les basiliques dites « majeures » sont toutes romaines (Saint-Pierre de Rome, Saint-Jean de Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-murs), les quelques 1.700 autres dans le monde sont dites « mineures ». L’histoire des basiliques remontent au IVe siècle. Certains sanctuaires chrétiens sont alors dénommés ainsi car ils sont bâtis sur le même plan que les basiliques romaines qui servaient à la fois de tribunal, de bourse de commerce et de lieu de promenade. Puis, au Moyen Âge, ce sont les papes qui donnent à certaines églises ce titre honorifique pour signifier un lien particulier avec l’Église romaine et le souverain pontife. Dans le cas de Saint-Bonaventure, elle fut un haut lieu de pèlerinages anciens voire oubliés aujourd’hui, et c’est sa présence en plein centre-ville, qui justifie aujourd’hui ce nouveau titre. Saint-Bonaventure devient la 171e basilique mineure du pays.

Lire aussi : La cathédrale de Lyon, berceau du christianisme en Gaule

Au cœur du quartier commerçant

La basilique Saint-Bonaventure est le seul édifice médiéval qui a survécu aux nombreuses transformations du quartier des Cordeliers. Un quartier devenu très commerçant aujourd’hui, mais qui porte encore le nom donné aux disciples de saint François d’Assise (en référence à la corde qui ceint leur robe) car ils y avaient installé leur couvent (détruit au XIXe siècle). Reste cette église, récemment rénovée, dont la belle pierre dorée attire le regard des nombreux passants qui flânent dans ce quartier où toutes les enseignes commerciales à la mode se jouxtent les unes à la suite des autres. Saint-Bonaventure est un haut lieu de passage, inscrit aux monuments historiques depuis 1927, et cache en son sein plusieurs chefs d’œuvre. Devenue basilique, l’importance de sa présence dans ce quartier marchand, ne lui donnera que plus de valeur spirituelle dans ce monde sécularisé.

Article mis à jour le 26 septembre 2019. Le diocèse de Lyon précise à Aleteia que la messe qui devait initialement être présidée par Mgr Dubost, administrateur apostolique, le sera finalement par Mgr Gobillard, évêque auxiliaire.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]