Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Voici une astuce séculaire qui vous évitera de perdre vos colis

Partager

Marre de voir vos colis endommagés, cassés ou même perdus ? Et si vous mettiez vos envois sous la protection de votre saint préféré ? Une idée que les messagers du Moyen Âge avaient déjà en tête.

À chaque fois, c’est la même angoisse. Vous avez préparé minutieusement un joli colis, soigné l’emballage pour éviter la moindre casse et voilà que vous apprenez que celui-ci est arrivé endommagé, voire pire qu’il a été perdu !

Une angoisse qui était déjà partagée par nos aïeux au Moyen Âge. Sauf qu’eux avaient trouvé la solution pour garder leur colis sous haute protection. Ils se mettaient directement sous la protection du Ciel ! Munis d’une boîte en bois ultra sécurisée, recouverte de cuir et renforcée de bandes de fer, les expéditeurs ajoutaient un ultime élément pour consolider le tout : une image. Mais pas n’importe laquelle ! Une image pieuse appelée « feuille de saint » ou « image de préservation ». Il fallait y penser !

© RMN-Grand Palais (musée de Cluny, musée national du Moyen Âge) / Jean-Gilles Berizzi
Trois coffrets à estampe : gravure de sainte Apolline ; gravure de l’Apparition de la Vierge en 1386 ; gravure de saint Sébastien.

Ces images colorées, réalisées par des peintres, étaient directement collées à l’intérieur du couvercle. Scènes pieuses ou bibliques, grands saints…. l’iconographie variait selon le désir du propriétaire. Avec une telle protection, le messager et son colis étaient assurément protégés le long des chemins périlleux.

Le musée du Cluny à Paris propose actuellement de découvrir ces « Colissimo » d’un autre temps, dans une belle exposition intitulée Mystérieux coffrets. 140 pièces rares et parfaitement conservées qui pourront vous donner des idées pour vos futurs envois. Car il ne tient désormais qu’à vous de choisir et imprimer l’image que vous aurez à cœur de coller au fond de votre boîte !

coffret
© Bibiliothèque nationale de France, département des estampes et de la photographie
Coffret à la Vierge à l’Enfant entre saint Pierre et saint Paul.

Lire aussi : La Jesus Box, ou le Christ dans la boîte aux lettres

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]