Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

On en sait plus sur le film de Terrence Malick consacré à Jésus

camera de cinema
Gnepphoto - Shutterstock
Partager

"Une vie cachée" sur l’histoire de Franz Jägerstätter sort en salles le 11 décembre. En attendant, Terrence Malick prépare déjà son prochain long-métrage sur Jésus. Une partie du casting a été dévoilée ainsi que des précisions sur le scénario. L’apôtre Pierre se révèle ainsi être un des personnages principaux.

Le tournage va bientôt commencer pour le film intitulé pour l’instant The Last Planet, annoncé depuis quelques mois déjà. « Nous tournons en octobre », a révélé l’acteur Mark Rylance (Le pont des espions de Steven Spielberg), qui jouera le rôle de Satan. Interrogé par les journalistes d’Allociné lors du Festival du Cinéma Américain de Deauville, le comédien a continué les confidences sur le projet, dont on aurait pu ne rien savoir étant donné la discrétion légendaire du réalisateur de To the Wonder. Prévu en Italie, aux abords de la réserve naturelle de Tor Caladara, le décor promet d’être magnifique et un support idéal à l’ambition esthétique de Terrence Malick.

Jésus, Pierre et Satan : le trio du casting

Nous savions l’histoire inspirée par les paraboles du Christ. Le film semble en plus se concentrer sur les figures de Jésus et de l’apôtre Pierre, respectivement joués par le hongrois de 52 ans Géza Röhrig (Le Fils de Saul) et l’acteur belge Matthias Schoenaerts (De rouille et d’os, Red Sparrow). Face à eux, un personnage de Satan manifestement sournois puisqu’il sera multiple. « L’acteur incroyable du Fils de Saul sera Jésus, donc mon défi sera de lui faire comprendre à quel point il a tort » s’est amusé Mark Rylance. « Terrence Malick a écrit quatre versions du personnage de Satan, et je pensais n’en incarner qu’une seule. Mais j’ai appris que je jouerai les quatre. L’une d’elles devait être une femme à un moment, mais c’est quand il m’a demandé de me laisser pousser la barbe que j’ai compris que je n’allais pas le faire ainsi », a-t-il également précisé.

Avec une filmographie assez éloignée des thèmes du réalisateur onirique, puisqu’il venait présenter la sortie de Waiting for the Barbarians avec Johnny Depp et Robert Pattinson, l’acteur avoue être curieux de découvrir son univers. « Je suis très content de jouer pour Terrence Malick mais ça m’intrigue, parce qu’il paraît qu’il vous parle pendant toute la prise. Et venant du théâtre, je n’ai pas l’habitude que le metteur en scène me crie dessus pendant que je joue ou me dise quoi faire. Mais ses films m’ont toujours intrigué. » Après un très beau succès à Cannes, face à un public enthousiaste et la récompense du jury oecuménique, Une vie cachée a une fois de plus confirmé l’immense talent de Terrence Malick. Le choix était déjà très audacieux de porter la vie d’un objecteur de conscience à l’écran, de surcroît béatifié par l’Église catholique. Mais cette fois, le réalisateur va encore plus loin en se concentrant sur la figure du Christ. Sans doute ce choix radical fait-il écho à sa lettre adressée à Martin Scorsese après avoir vu son film Silence, dans laquelle il écrivait : « Qu’est-ce que le Christ attend de nous? »

En images : ces acteurs qui ont joué Jésus au cinéma
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]