Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les lieux de la Bible : Hébron, la ville où Dieu rencontra Abraham

Ludovic Carrache, les trois anges visitant Abraham au pied de l'arbre de mambré.
Partager

Si la ville d’Hébron au sud de Jérusalem relève de l’autorité palestinienne et a souvent fait parler d’elle lors des conflits israélo-arabes, c’est aussi une des plus anciennes cités du Proche-Orient, riche d’une histoire millénaire. Ville cananéenne, Hébron, au fil des siècles, sera le lieu de trois religions monothéistes. Mais, pour les chrétiens, Hébron demeure surtout le lieu de sépulture d’Abraham après sa rencontre avec Dieu et la ville consacrant David ; cité sainte, Hébron, compte assurément parmi les villes-clés de l’Ancien Testament.

Nous sommes à peine à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Jérusalem. Lorsque le regard parcourt aujourd’hui la ville avec ses immeubles modernes, on a peine à croire qu’il s’agit de l’une des villes les plus anciennes du Proche-Orient. Et pourtant, tout s’est joué en ces lieux où la foi des Hébreux et celles à venir des autres monothéismes ont pris racine. La Genèse raconte que c’est, ici même, à Hébron, qu’Abraham a jadis établi sa tente sous le grand chêne de Mambré. C’est sous ce chêne que Dieu lui est apparu et lui promit une descendance fertile alors que sa femme, Sara, était pourtant bien âgée et stérile, ainsi qu’une terre sur laquelle s’établir. De nos jours, on identifie cet endroit à Ramat el-Khalil ou colline de l’Ami, et un chêne antique dit « de Mambré », vieux de presque mille ans, perpétue le souvenir de cette apparition de Dieu à Abraham. Lieu désert et infertile, Hébron était destiné par ce don divin à devenir un lieu de promesses riche d’avenir et une cité sainte…

Hébron, lieu de sépulture et sanctuaire

C’est, en effet, à Hébron même qu’eut lieu la naissance miraculeuse d’Isaac, fils d’Abraham et de Sara, pourtant âgée et stérile. Mais, c’est également à Hébron que Sara, puis Abraham seront aussi enterrés dans la grotte de Makpéla face à Mambré. Hébron devint ainsi lieu de promesses, mais aussi de sépultures et sanctuaire. Le lieu saint est aujourd’hui toujours visible et est visité chaque année par de nombreux pèlerins. Il demeure entouré de son puissant mur hérodien et une mosquée y côtoie une église fondée par les croisés, les trois religions monothéistes considérant Abraham comme leur père dans la foi… Enfin, c’est également en ce sanctuaire, qui a pris pour nom « Tombeau des Patriarches », qu’Isaac, Jacob et leur épouse respective, Rebecca et Léa, reposent.

Tombeau des Patriarches
Creative Commons
Tombeau des Patriarches, Hébron, Palestine

Josué et David à Hébron

Mais cette géographie et histoire biblique est encore enrichie par deux autres évènements majeurs.  Lorsque Josué, le successeur de Moïse, mènera le peuple hébreu vers la Terre promise, la conquête du pays de Canaan donnera lieu à des épisodes violents notamment à Hébron même, ainsi que le relate dans l’Ancien Testament le Livre de Josué : « Josué, avec tout Israël, monta d’Églone à Hébron. Ils la combattirent, s’en emparèrent et la passèrent au fil de l’épée, ainsi que son roi, toutes ses villes et toutes les personnes qui s’y trouvaient. Il ne laissa pas un survivant, tout comme il avait fait pour Églone. Il la voua à l’anathème avec toutes les personnes qui s’y trouvaient ». Hébron, fut donc non seulement une terre sainte, mais également et surtout une étape décisive vers la Terre promise.

Enfin, c’est également à Hébron que David trouvera refuge alors que, proscrit, il fut poursuivi par Saül. En ces lieux saints, la situation se retournera vite en faveur de David qui y fut consacré, comme le rappelle la Bible : « Alors les hommes de Juda vinrent à Hébron où ils donnèrent l’onction à David, comme roi sur la maison de Juda ». Hébron est donc la ville qui consacrera comme deuxième roi d’Israël, David, après Saül. David, héritier de la promesse messianique, y règnera sept ans et demi et sa lignée fort fertile conduira à Jésus. Hébron connaîtra encore de nombreuses péripéties avec l’occupation romaine, un terrible incendie décidé par un lieutenant de l’empereur Vespasien la ravagera également, avant qu’elle ne devienne un triste marché d’esclaves juifs…

Mais la renommée d’Hébron résistera à toutes ces vicissitudes et survivra avec Byzance comme avec les croisés, sans oublier la domination arabe, toutes ces sociétés ayant à sa manière vénéré la ville sainte.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]