Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quand le Pape célèbre la messe en français

POPE CORPUS DOMINI
Partager

Fait suffisamment rare pour le souligner, lors de son voyage à Madagascar, le souverain pontife a présidé deux messes dans la langue de Molière.

C’est bien connu, le pape François maitrise parfaitement trois langues : l’espagnol, sa langue maternelle, l’italien, langue de ses ancêtres et bien entendu, en bon pontife, le latin. D’ailleurs, c’est bien dans l’une d’elles qu’il officie le plus souvent durant ses voyages, le latin restant utilisé systématiquement au moment de la prière eucharistique. En outre, son passage éclair au Mozambique a également prouvé un certain niveau en Portugais dont peut témoigner la foule en liesse qui l’a vu improviser avec brio.

Pour le français c’est une autre histoire. Rares ont été les moments où le chef de l’Église catholique s’est aventuré à célébrer en français ou prononcer quelques mots… Même lors de son récent voyage en mars dernier au Maroc, pays pourtant francophone, il avait préféré l’espagnol. En réalité, la dernière liturgie du successeur de Pierre dans la langue de l’hexagone remonte au 21 juin dernier lors de son voyage en Suisse au Palexpo de Genève. À cette dernière occasion cependant, la prière eucharistique avait été prononcée en latin. Or, si l’on en croit le missel fourni par le Vatican à l’occasion du voyage apostolique à Madagascar et Maurice, les paroles donnant lieu au miracle eucharistique seront bien prononcées en français durant deux messes.

Si le français reste peu utilisé par le chef de l’Église catholique, celui-ci possède heureusement quelques notions. « Il le comprend plus qu’il ne le parle », soufflent les vaticanistes. En effet, à chaque fois qu’il reçoit un chef d’État francophone, que ce soit Emmanuel Macron en juin 2018 ou encore le président du Togo en avril dernier, le Pape fait l’effort de murmurer quelques mots à l’oreille de ses interlocuteurs lorsqu’il les salue ou durant le traditionnel échange de cadeaux.

De même, dans ses messages-vidéos adressés à des peuples francophones, le pontife utilise parfois le français. Installé dernière son bureau et muni de son texte, il est alors plus facile pour lui de s’exprimer. Bon joueur, le pontife argentin s’est même parfois livré à quelques improvisations spontanées en français. Comme en témoigne une vidéo filmée par le groupe de pop louange Glorious en 2015 pour encourager l’Église en France. Une tentative amusante et saluée par les jeunes chanteurs, largement partagée sur les réseaux sociaux.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=61&v=Crflxh_zsT4

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]