Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Avec allégresse, fêtons la Nativité de la Vierge »

Public domain
Domenico Ghirlandaio, "La Nativité de la Vierge", et son atelier entre 1485 et 1490, basilique Santa Maria Novella, Florence, Italie.
Partager

En cette fête de la Nativité de la Vierge Marie, Aleteia vous propose de découvrir la très belle homélie de Jean Damascène, Père de l’Église du VIe-VIIe siècles.

Théologien d’origine syriaque, Jean Damascène a laissé de nombreux traités théologiques mais aussi des hymnes toujours chantées dans l’Église orthodoxe. Parmi ses écrits les plus célèbres, la somme théologique De fide orthodoxa ainsi que ces homélies sur la Vierge Marie, dont celui présenté aujourd’hui :

Venez, toutes les nations, venez hommes de toute race, de toute langue, de tout âge et de toute dignité. Avec allégresse, fêtons la Nativité de celle qui est aujourd’hui l’allégresse du monde !

Si les hommes honorent l’anniversaire de leurs rois…, que devrions-nous faire, nous, pour honorer celui de la Mère de Dieu, par qui la race des hommes a été transformée, par qui la peine d’Eve s’est changée en joie ?

La première, en effet, a entendu la sentence de Dieu :

Dans la peine tu enfanteras des fils… » Marie, elle, a entendu l’Ange de Dieu lui dire : « Réjouis-toi, toi qui es pleine de grâce ! Le Seigneur est avec toi! » Quel hommage offrir donc à la Mère de la Parole , sinon notre parole ! Que la création soit en fête, qu’elle chante toute entière d’une sainte femme le saint enfantement ! …

Aujourd’hui la nature a cédé le pas à la grâce : elle s’est arrêtée et n’a pas voulu être la première. Comme la Vierge Mère de Dieu devait naître d’Anne, la nature n’a pas osé prévenir le fruit de la grâce. Il fallait, en effet, qu’elle fût première-née, celle qui devait enfanter le Premier-Né de toute créature, en qui tout subsiste.

Joachim et Anne, couple bienheureux ! Aujourd’hui, toute la création vous est redevable : par vous,

elle a offert au Créateur le don, de tous les dons le plus excellent, une Mère vénérable, seule digne de Celui qui T’a créée ! Heureux parents , d’où nous est sorti un Germe tout immaculé ; heureux sein d’Anne, en qui s’est développée lentement, de qui est née une Enfant toute sainte ! Merveille des merveilles de Dieu, paradoxe suprême ! Oui, l’inexprimable Incarnation de Dieu, pleine de condescendance, devait être précédée par cette merveille…

Que l’amour l’emporte, que la crainte cède la place, que chante la cithare de d’esprit !

« Joie dans le ciel ! Qu’exulte la terre ! »

En images : les plus belles représentations de la naissance de la Vierge
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]