Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Abus sexuels : le parquet et le diocèse de Paris signent un protocole d’accord

web2-michel-aupetit-signature-accord-parquet-diocese-de-paris.jpg
Diocèse de Paris
Signature du protocole par Rémy Heitz et Mgr Michel Aupetit jeudi 5 septembre 2019 à l'archevêché.
Partager

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, et Rémy Heitz, procureur de la République de Paris, ont signé ce jeudi 5 septembre un protocole d’accord relatif à la transmission au parquet des signalements d’infractions de nature sexuelle.

C’est un pas de plus dans la lutte contre les abus sexuels que vient de franchir le diocèse de Paris. Le procureur de Paris Rémy Heitz et Mgr Aupetit, archevêque de Paris, viennent de signer un protocole d’accord prévoyant que toutes les dénonciations d’infractions sexuelles paraissant vraisemblables soient transmises au parquet de Paris par la voie d’un signalement, sans qu’il soit nécessaire que la victime ait, au préalable, déposé plainte. Les agissements sexuels dénoncés peuvent être de nature délictuelle ou criminelle, commis sur des mineurs ou des majeurs, par un membre du clergé ou par un personnel laïc travaillant pour un établissement ou un organisme relevant de l’Église catholique.

Des signalements traités sans délai par la section des mineurs du parquet de Paris

Avec ce texte, qui vient s’inscrire dans le prolongement des actions déjà mises en œuvre par le diocèse de Paris, « ces signalements plus rapides et plus systématiques par les autorités diocésaines permettront au parquet de caractériser, s’il y a lieu, les infractions qui auraient pu être commises, ou à l’inverse, de lever les doutes subsistants », détaille le diocèse de Paris. Les signalements seront traités, sans délai, par la section des mineurs du parquet de Paris « lorsque les faits dénoncés auront été commis au préjudice d’un mineur ou au sein d’un établissement scolaire, ou par la section en charge de l’action publique territoriale lorsqu’ils auront été commis au préjudice d’un majeur », indique encore le diocèse.

Lire aussi : Mgr Ravel sur les abus sexuels : « La miséricorde réclame la justice »

À noter qu’il s’agit de la première fois, en France, qu’un parquet et un diocèse inscrivent leurs relations dans un cadre institutionnel qui permettra de renforcer la lutte contre les abus sexuels dans le respect des droits de chacun et de la présomption d’innocence.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]