Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les lieux de la Bible : Silo, la ville où Anne supplia Dieu d’avoir un enfant

Ville de Silo en Cisjordanie
Ville de Silo en Israël.
Partager

Silo, haut lieu biblique, est un sanctuaire majeur de l’Ancien Testament où des grands prophètes et prêtres d’Israël se sont succédé, tels Élie ou Samuel. Sanctuaire, mais aussi ville, Silo abritera également l’Arche d’Alliance. Cependant, ce lieu sacré sera aussi l’occasion pour le peuple des Hébreux de se pervertir et de laisser libre cours à d’autres infidélités, provoquant ainsi la colère divine. La chute de Silo correspondra alors parallèlement à l’importance grandissante de Jérusalem, cité de David.

Un sanctuaire essentiel d’Israël. Nous sommes à une trentaine de kilomètres de Jérusalem et à 18 km au nord de Béthel. C’est en ces lieux désertiques, dont il ne reste pratiquement aucune trace, que s’élevait un des plus grands sanctuaires d’Israël de la période prémonarchique. Les raisons d’une telle notoriété tiennent à l’histoire biblique la plus ancienne, le livre de Josué dans l’Ancien Testament nous apprend en effet que « toute la communauté des fils d’Israël se rassembla à Silo, où l’on installa la tente de la Rencontre. Le pays était soumis devant eux ».

L’Arche d’Alliance résidera dans ce sanctuaire et marquera l’importance du site. Entouré de remparts de pierres, certaines traces de contact avec les Hittites ont été retrouvées lors de fouilles. Lieu de carrefour et de grands rassemblements, Silo sera également le lieu de répartition des territoires entre les sept tribus d’Israël qui n’avaient pas encore reçu leur part. Toutes ces raisons feront de cette ville, soumise par les Hébreux, un haut lieu spirituel d’Israël, et la cité sainte verra naître, entouré d’Anne et d’Élie, un des plus grands prophètes.

Samuel et Eli
© Domaine public
Samuel et Eli, par John Singleton Copley, 1780.

Samuel, le prophète de Silo

C’est à Silo même, en effet, qu’Anne, stérile, vint supplier Dieu de lui accorder un enfant. En échange de cette grâce, elle consacrerait celui-ci à son service. Élie était alors le grand prêtre du sanctuaire de Silo et lui enjoignit après la prière fervente de la jeune femme : « Va en paix, et que le Dieu d’Israël t’accorde ce que tu lui as demandé. » Un après, Anne revint à Silo pour offrir l’enfant qu’elle portait, elle le nomma Samuel et tint sa promesse en le consacrant au service de Dieu.

Et si le jeune enfant grandissait en sagesse auprès d’Élie au sanctuaire de Silo, les manifestations divines n’allaient cependant pas tarder. Alors que Samuel et Élie étaient couchés dans le temple où résidait l’Arche, le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! », en se rendant près d’Élie pensant que c’était lui qui l’appelait.  Le vieil homme lui dit d’aller se coucher, mais lorsque l’épisode se répéta plusieurs fois, le vieux prêtre comprit que c’était Dieu qui appelait Samuel. Élie lui dit alors : « Va te recoucher, et s’il t’appelle, tu diras : “Parle, Seigneur, ton serviteur écoute” ». Ce qui fit Samuel à qui Dieu s’adressa dès lors, et il devint, dans cette ville même de Silo, un prophète renommé.

La chute de Silo

Si Dieu avait choisi le jeune Samuel comme prophète et non les deux fils d’Élie, c’est parce que ces derniers étaient des vauriens, ne respectant ni Dieu ni ses prêtres, et multipliaient blasphème sur blasphème. L’anathème avait été alors jeté par Dieu sur la famille d’Élie. Ainsi, alors qu’Israël était en guerre contre les Philistins et avait demandé de faire venir l’Arche de Silo pour s’assurer la victoire, ce fut au contraire la défaite qui survint et les deux fils d’Élie périrent dans le combat. L’Arche fut enlevée par les ennemis et ne devait plus jamais résider à Silo comme le rappelle tristement le Psaume 77 : « Mais ils bravaient, ils tentaient le Dieu Très-Haut, ils refusaient d’observer ses lois ; ils déviaient comme leurs pères, ils désertaient, trahissaient comme un arc infidèle. Leurs hauts lieux le provoquaient, leurs idoles excitaient sa jalousie. Dieu a entendu, il s’emporte, il écarte tout à fait Israël ; il quitte la demeure de Silo, la tente qu’il avait dressée chez les hommes ; il laisse capturer sa gloire, et sa puissance par des mains ennemies… ». Avec cette chute, une autre ville allait alors prendre une place essentielle, Jérusalem !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]