Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Connaissez-vous le pèlerinage le plus fréquenté de France au Moyen Âge ?

Pèlerins chemin de compostelle
Partager

Premier lieu de pèlerinage en France au Moyen Âge et quatrième au monde après Rome, Saint-Jacques-de-Compostelle et Jérusalem, le sanctuaire de Saint-Gilles-du-Gard a perdu de sa superbe au fil des siècles. Mais les chemins qui mènent à lui reprennent vie depuis plusieurs décennies et ceux-ci sont de plus en plus appréciés par les pèlerins. Une renaissance qui pourrait bientôt concurrencer les chemins de Saint-Jacques.

Quatrième sanctuaire le plus fréquenté de la chrétienté au Moyen Âge, le monastère de Saint-Gilles-du-Gard a connu un succès sans précédent au XIe siècle. C’était le lieu de pèlerinage le pus fréquenté en France. Malheureusement, il a fini par tomber en désuétude vers le XIVe siècle. Le tombeau du saint, redécouvert en 1865, va pourtant relancer l’intérêt pour ce lieu de pèlerinage oublié. Quant aux chemins de Saint-Gilles, ils vont véritablement renaître dans les années 1960 sous l’impulsion d’un historien, Marcel Girault, qui va faire connaître ce pèlerinage et restaurer plusieurs itinéraires historiques.

Mais pourquoi une telle attraction pour Saint-Gilles-du-Gard ?

Ermite originaire de Grèce, saint Gilles aurait vécu au VIIe siècle dans les forêts près de Nîmes avant d’être enterré au monastère qui porte son nom. Célèbre pour ses miracles, de nombreux pèlerins, en route vers Rome ou Saint-Jacques-de-Compostelle, s’arrêtaient en chemin pour honorer les reliques du saint. Saint-Gilles-du-Gard devint alors, dès le XIe siècle, le sanctuaire le plus fréquenté de France.

saint gilles du gard
© Roberto Cerruti - Shutterstock
Abbatiale de Saint-Gilles-du-Gard.

Aujourd’hui, l’abbatiale de Saint-Gilles-du-Gard, connue pour ses sculptures romanes, chefs-d’œuvre de l’art provençal, est l’une des étapes importantes sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. À l’intérieur, les reliques du saint, redécouverts à la fin en 1865 par le curé local, sont conservées dans la crypte de l’église et toujours vénérées par les pèlerins en route pour l’Espagne.

Lire aussi : Pomerol, le réconfort des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle au Moyen Âge

La renaissance des chemins de Saint-Gilles

Mais Saint-Gilles-du-Gard est aujourd’hui bien plus qu’une étape des chemins de Saint-Jacques. C’est un pèlerinage à lui tout seul qui, chaque année, accueille de plus en plus de marcheurs sur ses chemins. C’est Marcel Girault, historien passionné, qui va retracer dans les années 1960 les itinéraires historiques de cet ancien pèlerinage tombé en désuétude par la montée en importance du pèlerinage de Rocamadour et les guerres de religion. Grâce à sa persévérance, et le succès de plus en plus croissant du pèlerinage, il crée l’association « Les chemins de Saint-Gilles », avec le soutien de l’évêque de Nîmes et pérennise ainsi les marches pèlerines en direction du tombeau de saint Gilles.

chemin de régordane
© D Villafruela - Wikimedia commons

Si ce pèlerinage n’est pas prêt de concurrencer les célèbres chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, il a pour mérite de proposer un nouvel itinéraire aux marcheurs en soif de routes spirituelles. Aujourd’hui connu sous le nom de « Chemin de Régordane » (GR 700), pour beaucoup il demeure « le chemin de Saint-Gilles ». Pour l’emprunter, rendez-vous au Puy-en-Velay pour une marche de 250 km jusqu’à Saint-Gilles-du-Gard. Ni trop long, ni trop dur, ce chemin plaira aux marcheurs intimidés par les grandes randonnées.

En images : ces hauts lieux de pèlerinage en France

Lire aussi : L’une des plus anciennes routes de pèlerinage bientôt au Patrimoine mondial ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]