Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Assassinat d’un prêtre au Nigeria

web2-priest-nigeria-twitter.jpg
Père David Tanko.
Partager

Envoyé en mission de médiateur dans un conflit ethnique au centre-est du Nigéria, le père David Tanko a été tué le 29 août.

Il s’agit du troisième prêtre assassiné au Nigeria et du onzième prêtre assassiné en Afrique depuis le début de l’année 2019. Le père David Tanko a été arrêté par des hommes armés alors qu’il se rendait au village de Takum, à l’est du Nigeria, dans l’État de Taraba, rapporte l’agence Fides. Alors qu’il devait assister à une réunion pour négocier un accord de paix visant à mettre fin à la violente crise qui oppose les peuples Tiv et Jukun dans la région, des criminels l’ont tué avant de brûler son corps ainsi que sa voiture, selon des sources locales.

« Nous avons prêché la paix et fait des efforts pour porter les parties en conflit à des négociations. La police d’État m’a promis qu’une enquête était menée sur ce cas », a indiqué l’évêque de Jalingo, Mgr Charles Hammawa, qui a fermement condamné cet assassinat. « Nous prions afin que les auteurs de ce crime puissent être déférés devant la justice. Notre préoccupation majeure est maintenant de lui donner une sépulture adéquate. Nous ne voulons pas qu’il y ait de représailles qui ne feraient qu’empirer la situation ». Les obsèques du prêtre se tiendront le 2 septembre.

Ils ont donné leur vie pour les autres en 2018 :