Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Irak : les causes de cinq martyrs tués par des djihadistes bientôt présentées au Vatican

irakienne priant
Ameer Al Mohmmedaw / DPA / Picture-Alliance
Partager

Les causes de cinq membres de l’Église catholique d’Irak victimes de l’État islamique entre 2002 et 2007 seront présentées à la Congrégation pour la cause des saints pendant la première semaine de ce mois de septembre.

Ils pourraient bien être les premiers martyrs de l’Irak des temps modernes. Le 3 juin 2007, quatre catholiques chaldéens, le père Ragheed Aziz Ganni ainsi que trois sous-diacres, Hanna Isho’a, Bassman Yousef et Gassan Issam Bidawid, étaient assassinés à Qaraqosh (Irak) par des hommes armés appartenant à Ansar al-Islam, un groupement armé djihadiste qui s’alliera cinq ans plus tard à l’État islamique (EI).

Sœur Cecilia Moshi Hanna, membre de la congrégation du Sacré-Cœur de Jésus, a quant à elle été assassinée par des extrémistes musulmans le 15 août 2002 à l’âge de 75 ans, poignardée à mort. Tués « en haine de la foi », ils font partie des martyrs récents de l’Irak. Étant donné qu’ils ont été martyrisés, la reconnaissance d’un miracle n’est pas nécessaire pour que leur cause avance.

En Irak, plusieurs mouvements djihadiste ont voulu effacer toute trace de la présence chrétienne, très ancienne, dans cette région du monde. La reconnaissance du génocide des chrétiens d’Orient a été votée par le Sénat le 6 décembre 2016. Les causes des cinq martyrs seront présentées à la Congrégation pour la cause des saints durant la première semaine de ce mois de septembre, rapporte le média catholique Crux. C’est l’abbé Luis Escalante, prêtre argentin basé à Rome, qui a été choisi pour diriger la cause des cinq candidats. Ayant déjà traité leurs cas au niveau diocésain, il connaît les détails de leurs dossiers de manière approfondie.