Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le jour que tous les jardiniers attendent

GARDENING
Partager

On attribue à ce saint de nombreux miracles comme celui d’avoir labouré à la bêche-plate, en une journée, un vaste domaine dans lequel il s’adonnait au jardinage et au maraîchage. Depuis le règne d’Henri IV, saint Fiacre est naturellement devenu le patron des jardiniers et on le fête le 30 août en grande pompe !

Saint Fiacre que nous fêtons ce vendredi est depuis toujours l’un des saints les plus populaires en France. On retrouve ses statues dans de nombreuses églises, où il est représenté une bêche dans une main et un livre dans l’autre. Plusieurs villages en France, portent son nom : en Seine-et-Marne, dans les Côtes d’Armor ou encore en Loire-Atlantique… Sa popularité n’a rien d’étonnant. Premier moine phytothérapeute, il sera choisi naturellement comme saint patron des jardiniers et des maraîchers. Fils d’un roi d’Écosse ou d’Irlande (on s’interroge sur ses origines), Fiacre se retrouve dès le VIIème siècle non loin de Meaux (Seine-et-Marne) où il devient ermite pour ensuite fonder le monastère de Breuil.

Lire aussi : Potager et verger monastiques, jardins de la vie et de la mort

Grâce à l’expertise en phytothérapie qu’il a acquise dans son pays natal, saint Fiacre crée autour de son monastère un grand jardin. Celui-ci lui permet d’avoir un potager nourricier ainsi que des herbes médicinales pour guérir les malades qui le sollicitent. On dit qu’un miracle est à l’origine de la création de ce jardin. La légende veut en effet qu’en faisant tomber son bâton par terre, celui-ci se transforma en bêche et déracina les arbres pour offrir une terre prête à la culture. D’autres nombreux miracles sont attribués à saint Fiacre, tant et si bien qu’il est rapidement devenu un saint vénéré.

Le jardin, une passion française

Mais cette popularité du saint patron des jardiniers vient aussi d’un autre phénomène. On peut même parler d’une véritable passion des Français pour le jardinage. Les chiffres sont impressionnants : la France compte quelque 17 millions de jardiniers (soit 35% de la population), tous heureux de jouer du sécateur et de la binette. D’après l’étude Jardivert, mise en place par l’Ifop à la demande du ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement durable en février 2010, 45% des Français possèdent un jardin ou un potager auquel la plupart (78%) consacrent une bonne partie de leur temps libre. Les deux tiers de ces jardiniers amateurs — qui comptent certainement sur la protection bienveillante de leur saint patron — mettent les mains dans la terre plus d’une fois tous les quinze jours.

Shutterstock

Le début de cette passion française remonte à 1599, quand le roi Henri IV accorde un statut à la corporation des jardiniers. Il crée ainsi l’ordre des maîtres-jardiniers avec ses quatre branches : les courtilliers et préoliers, ancêtres des paysagistes, les treillageurs qui s’occupent de l’arboriculture fruitière, les floresses, à l’origine des métiers d’horticulteurs, de pépiniéristes et de fleuristes, et les maraîchers, pour la production de légumes. Saint Fiacre est alors naturellement choisi par la corporation pour en devenir le saint patron.

Des festivités pour honorer saint Fiacre

Tous les ans, à l’occasion de sa fête, les horticulteurs, maraîchers, pépiniéristes, paysagistes et fleuristes organisent des manifestations spectaculaires, des expositions de fleurs, de fruits et de légumes. Des festivités riches en couleurs dans toute la France, particulièrement à Orléans où ses habitants sont très attachés à cette tradition horticole qui date de 400 ans.

Cette année, la prestigieuse corporation de Saint Fiacre y célèbre sa 213e fête, du 30 août au 2 septembre. L’horticulture orléanaise est d’ailleurs très réputée : la première pépinière de France a été créée dans la ville. Pour célébrer la Saint-Fiacre, l’église Saint-Marceau d’Orléans sera d’ailleurs décorée par des fleurs, des fruits et des légumes ainsi que des personnages créés spécialement pour la messe solennelle. Fidèles à la tradition, et en signe de remerciement pour les bonnes récoltes de l’année écoulée, des confréries venues des quatre coins du pays viennent offrir un cadeau au saint patron des jardiniers. Et pour ceux qui ne sont pas dans les environs d’Orléans, rassurez-vous, bien d’autres villages et villes, mettent à leur manière saint Fiacre à l’honneur.

En images : les plus beaux jardins monastiques :

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]