Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La vraie conversion doit toucher jusqu’au fond « des poches », affirme le Pape

Temporary
ALBERTO PIZZOLI/AFP/East News
Partager

Le « signal » pour savoir si l’on est un « bon chrétien », c’est lorsque la conversion « touche son propre intérêt », a souligné le pape François lors de l’audience générale de ce 21 août 2019 au cours de laquelle il a poursuivi son cycle de catéchèses sur les Actes des Apôtres.

Une dynamique de solidarité édifie toute l’Église, a déclaré le souverain pontife lors de l’audience générale de ce mercredi 21 août. Être membre du corps du Christ rend les croyants responsables les uns des autres : les plus forts soutiennent les plus faibles de sorte que personne ne connaisse l’indigence. « Éloigner la plaie de la pauvreté est un engagement de l’Église depuis toujours », a-t-il indiqué. « C’est pourquoi », a repris le pape François spontanément, « si vous voulez savoir si vous êtes de bons chrétiens, il faut bien sûr prier, communier, se confesser. Mais le véritable signal que votre cœur est converti » est lorsque la conversion touche jusqu’au fond « des poches ». « Quand cela touche son propre intérêt alors vous pouvez être sûr que c’est une vraie conversion ».

Surmonter l’hypocrisie

« Si cela reste des paroles et les gestes ce n’est pas une véritable conversion », a-t-il insisté. Manquer à la sincérité du partage équivaut donc à « cultiver l’hypocrisie », à « éteindre le feu » de la communion pour se tourner vers le « froid de la mort intérieure ». Celui qui se comporte de la sorte traverse l’Église comme un « touriste » qui séjourne dans un hôtel alors qu’il devrait se sentir dans leur propre maison.

Lire aussi : Le Pape invite à faire un « examen de conscience » face à « l’hypocrisie chrétienne »

Pour pallier à cet écueil, le Seigneur a répandu sur nous son Esprit de tendresse, qui surmonte toute hypocrisie et qui nourrit la solidarité chrétienne. Celle-ci, « loin d’être une activité d’assistance sociale », est l’expression « non renonciable » de la nature de l’Église, « mère tendre » de tous et spécialement des plus pauvres.

Découvrez les 10 déclarations du pape François qui ont marqué 2018 :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]