Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Football : la Sainte Vierge à la Supercoupe d’Europe

football
© OZAN KOSE / AFP
Partager

À l’instant où Liverpool soulevait le trophée de la Supercoupe d’Europe en Turquie, le 14 août dernier, le héros du match, le gardien Adrián San Miguel, affichait devant les caméras du monde entier une image de la Sainte Vierge imprimée sur un linge.

Duel au sommet qui oppose le vainqueur de la Ligue des Champions à celui de la Ligue Europa, la Supercoupe d’Europe est un événement fort pour tous les passionnés. Le 14 août 2019, le match opposant Liverpool à Chelsea dans le stade d’Istanbul (Turquie) a fait vibrer plus d’un cœur. Après une rencontre intense avec prolongations à 2-2, l’issue du match a dû se décider aux tirs au but. Dernier tir. Adrian, le gardien de Liverpool, arrête la frappe de Tammy Abraham et offre la victoire à son équipe. Alors que ses coéquipiers se ruent sur lui pour le féliciter, il s’empare de sa serviette jaune avant même d’aller célébrer avec eux. 

On l’avait vu embrasser cette même serviette lors du match précédent où il avait remplacé au pied levé le gardien de renom Alisson Becker, blessé. Au moment de la remise du trophée, la serviette autour du cou et le drapeau de sa patrie l’Espagne noué à la ceinture, il s’est arrangé pour mettre en avant la face de cette serviette, et la rendre visible pour tous les téléspectateurs, découvrant ainsi… la représentation de la Madone.

Adrian, gardien méconnu, a renouvelé le geste chrétien du gardien n°1 de Liverpool, Alisson Becker, arborant deux mois auparavant au moment de la victoire en Ligue des champions un T-shirt blanc où était écrit en symboles  « Croix égal amour ». L’histoire est belle pour Adrian, l’ex-gardien de West Ham. Il venait de signer à Liverpool le 5 août pour être second gardien, juste avant la blessure inattendue du titulaire habituel. Âgé de 32 ans, il s’agit de son tout premier trophée. Le Sévillan est proche des fraternités catholiques de sa ville, dont il « aime » le contenu sur les réseaux sociaux et auxquelles il rend visite.

Témoignages chrétiens dans les deux camps

Du côté de Chelsea, le Français Olivier Giroud, après avoir marqué le premier but, s’est agenouillé et a tracé sur lui le signe de croix dans un stade hostile et s’est revêtu à la fin du match, malgré la défaite de son équipe, d’un t-shirt où était inscrit son amour pour Jésus « mon Sauveur ». Comme régulièrement dans les grandes finales, les joueurs aiment partager leur foi chrétienne. Des témoignages courageux dans un pays à 99% musulman où la présence chrétienne a été quasi rendue invisible… sauf ce soir-là.

Ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]