Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une pèlerine de 95 ans en route vers Czestochowa

EMMA MOROSINI
Partager

C'est un exploit incroyable. Pour accomplir un vœu à la Vierge Marie qu’elle avait formé il y a 28 ans, Emma Morosini, 95 ans, se dirige à pied vers le sanctuaire marial de Czestochowa en Pologne. Déterminée, cette ancienne infirmière, originaire de Castiglione delle Stiviere, une petite ville proche du lac Garda en Lombardie, est sûre d'y arriver. Dans le passé, elle a déjà parcouru à pied des milliers de kilomètres pour se rendre dans les plus grands sanctuaires mariaux du monde.

Équipée d’un gilet orange, d’une canne, d’un rosaire et d’un caddie, Emma Morosini, reste fidèle à son vœu à la Vierge qui date d’il y a 28 ans. Cette année, c’est au sanctuaire de la Vierge Noire de Czestochowa que celle qui est surnommée « la Forest Gump italienne » a décidé de se rendre. Partie début juillet, elle a déjà parcouru 250 kilomètres et se trouve aux alentours de Pordenone, non loin de la frontière autrichienne. Il lui reste encore 750 kilomètres à parcourir. Pour dormir, elle s’arrête à l’improviste, dans les maisons paroissiales ou dans les gîtes de fortune. Interrogée par la télévision régionale Emma Morosini n’a pas caché sa détermination non sans une pointe d’humour : « J’ai tout mon temps, pas besoin de me presser car personne ne m’attend à la maison ».

Rendre grâce à la Vierge « tant que je peux »

En route pour la Pologne, la pèlerine est régulièrement arrêtée par les habitants inquiets de la voir marcher sous un soleil brûlant. Mais Emma Morosini rassure les passants lorsqu’elle leur raconte son expérience de bonne marcheuse en leur expliquant son désir de rendre grâce à la Vierge « tant qu’elle peut ». Malgré la canicule de cet été, la vieille dame semble être en pleine forme. Touchées par sa détermination plusieurs personnes se sont mobilisées sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les administrations locales situées sur les prochaines étapes de l’itinéraire de cette pèlerine hors pair afin de lui offrir une chambre d’hôtel et un bon dîner.

PILGRIM GRANDMOTHER
Emma, la abuela peregrina | Facebook | Fair Use

Mais celle que l’on surnomme la « mamie pèlerine » n’en est pas à son pèlerinage d’essai. Tout a commencé il y a 28 ans, à la suite d’une opération chirurgicale grave qu’elle devait subir. Emma Morosini a fait alors un vœu à la Vierge qui l’a amené depuis à se rendre dans tous les plus grands lieux de piété mariale. Ainsi, elle a déjà marché jusqu’à Lourdes, Saint-Jacques-de-Compostelle ou encore Fatima. Les mers et les océans ne sont pas des obstacles pour elle, elle n’a pas hésité à prendre l’avion pour se rendre à Jérusalem, Guadalupe au Mexique, Aparecida au Brésil, ou encore Lujan en Argentine. Au total, Emma Morosini a parcouru à pied plus de 30.000 kilomètres depuis 1991, avec juste l’essentiel contenu dans un caddie de courses… probablement plus facile à transporter qu’un sac-à-dos trop lourd pour son grand âge !

En images : les plus belles représentations de la Vierge Marie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]