Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vous vous sentez seul et mal-aimé ? Méditez ce passage de la Bible

PRAYER
Shutterstock
Partager

Dieu est toujours là pour nous réconforter. Un passage de l’Évangile de saint Jean vient rappeler que le Christ invite chacun à venir se reposer contre son cœur.

La nature humaine étant marquée par le péché, il arrive que nous nous sentions trahis ou rejetés par les personnes qui comptent le plus pour nous alors même que nous ne nous y attendions pas. Cela cause souvent de grandes souffrances, associées à un profond sentiment de solitude. Dans ces moments-là plus particulièrement, Jésus veut nous délivrer un message d’amour, et un passage de l’Évangile de saint Jean peut apporter réconfort et consolation.

Un amour infini

A priori, la scène qui suit n’incite pas nécessairement à la méditation. Mais à y regarder de plus près, elle est riche en enseignements. Elle relate le moment où « le disciple que Jésus aimait » vient reposer sa tête contre le cœur de Jésus au cours de la Cène. « Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. […] Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus » (Jn 13, 23-25). Cette scène s’est probablement déroulée de manière très brève et pourtant il y a beaucoup à dire dessus.

Lire aussi : Vacances avec sa belle-famille : apprendre à pardonner

Tout d’abord, on peut relever le fait que le disciple que Jésus aimait n’est pas nommé. Bien qu’il soit communément admis qu’il s’agit de Jean, cela n’est pas dit explicitement. Ainsi, ce disciple peut incarner chacun d’entre nous car chacun d’entre nous est profondément aimé par Dieu. Quand il s’est manifesté à sainte Marguerite-Marie Alacoque pour lui révéler son Sacré-Cœur, Jésus lui a parlé de son amour débordant pour l’humanité : « Mon divin cœur est si passionné d’amour pour les hommes que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen ». Bien que nous n’en ayons pas toujours conscience, l’amour de Dieu pour nous est infiniment plus grand que tout ce que l’on peut imaginer.

Lire aussi : Quand les tempêtes de la vie vous empêchent d’avancer, abritez-vous contre le cœur du Christ

Dans l’Évangile, le disciple repose sa tête contre le cœur de Jésus, tel un enfant qui se blottit dans les bras de ses parents. C’est précisément ce que le Seigneur nous invite à faire, comme en témoignent les paroles de sainte Marguerite-Marie : « Il me fit reposer fort longtemps sur sa divine poitrine, où il me découvrit les merveilles de son amour ». Ce passage peut également être tout particulièrement médité après avoir communié. En effet, après avoir reçu l’hostie dans notre corps, nous pouvons faire l’expérience de ce cœur à cœur avec Dieu encore plus fortement que d’habitude, nous rappeler que le Seigneur nous invite « physiquement » à nous reposer sur Lui.

Lire aussi : Si votre foi est au plus bas, cette prière vous aidera

Nous ne sommes jamais seuls en ce monde, même quand nous avons l’impression d’avoir été abandonné. Jésus a été abandonné sur la croix et connaît ce sentiment. Mais Lui ne nous abandonne jamais. Il invite chacun à la table de son Royaume, Il nous invite à venir nous appuyer contre son cœur, pour ressentir ce flot d’amour, cette charité incandescente. L’amour de Dieu est plus grand que tout, alors puisons à sa source, ce cœur sacré qui nous aime tant et qui n’attend qu’une chose : que nous nous reposions contre lui.

Dieu nous aime et nous le dit de sept manières différentes :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]