Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 01 décembre |
Saint Eloi
home iconActualités
line break icon

Fusillade d'El Paso : le beau geste d'une mère qui a donné sa vie pour son enfant

© MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Une jeune femme se recueille près d'un mémorial de fortune pour les victimes de la fusillade d'El Paso (États-Unis)

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 06/08/19

Les deux fusillades successives qui ont endeuillé les États-Unis le week-end dernier ont fait de nombreuses victimes. Parmi elles, une mère est morte en protégeant son enfant.

En moins de 24 heures, deux fusillades ont eu lieu deux villes américaines, bouleversant les États-Unis et faisant 31 morts à El Paso (Texas) et à Dayton (Ohio). À El Paso, la fusillade a causé la mort de 22 personnes et en a blessé plus de 50. Les personnes décédées ont progressivement été identifiées. Parmi elles, au moins sept personnes de nationalité mexicaine dont un couple et une directrice d’école primaire, mais aussi probablement un père de famille.

« S’il est en vie, c’est parce qu’elle lui a donné la sienne »

Au milieu des 31 victimes, Jordan et Andre Anchondo, 25 et 23 ans. Ils se tenaient dans l’hypermarché Walmart au moment où la fusillade a éclaté. Parents de trois enfants, ils venaient de faire des emplettes pour la rentrée scolaire de leurs enfants avec leur dernier-né, un petit garçon âgé de deux mois. Si les parents ont été tués, le bébé est encore en vie, même s’il souffre de plusieurs fractures. Selon Leta Jamrowski, la sœur de Jordan Anchondo, celle-ci est morte en protégeant son fils. « Les médecins ont dit que très vraisemblablement, ma sœur a tenté de protéger le bébé », a-t-elle confié très ébranlée à NBC News. « Elle le tenait dans ses bras lorsqu’elle a été touchée. Elle est tombée sur lui. C’est pour cette raison qu’il a subi des fractures. S’il est en vie, c’est parce qu’elle lui a donné la sienne ».


web2-glen-oakley-capture.jpg

Lire aussi :
Fusillade d’El Paso : ce jeune homme a sauvé plusieurs enfants

Une autre victime s’est particulièrement distinguée. Il s’agit de David David Johnson, 63 ans. D’après sa nièce Maria Mia Madera, qui en a témoigné sur Facebook, il aurait « servi de bouclier » à sa femme et à sa petite-fille de 9 ans. Sa nièce l’a qualifié de « héros ».

À lire aussi : Ils ont donné leur vie pour les autres en 2018
Tags:
États-Unismèreviolence
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement