Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Fusillade d’El Paso : le beau geste d’une mère qui a donné sa vie pour son enfant

© MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Une jeune femme se recueille près d'un mémorial de fortune pour les victimes de la fusillade d'El Paso (États-Unis)
Partager

Les deux fusillades successives qui ont endeuillé les États-Unis le week-end dernier ont fait de nombreuses victimes. Parmi elles, une mère est morte en protégeant son enfant.

En moins de 24 heures, deux fusillades ont eu lieu deux villes américaines, bouleversant les États-Unis et faisant 31 morts à El Paso (Texas) et à Dayton (Ohio). À El Paso, la fusillade a causé la mort de 22 personnes et en a blessé plus de 50. Les personnes décédées ont progressivement été identifiées. Parmi elles, au moins sept personnes de nationalité mexicaine dont un couple et une directrice d’école primaire, mais aussi probablement un père de famille.

« S’il est en vie, c’est parce qu’elle lui a donné la sienne »

Au milieu des 31 victimes, Jordan et Andre Anchondo, 25 et 23 ans. Ils se tenaient dans l’hypermarché Walmart au moment où la fusillade a éclaté. Parents de trois enfants, ils venaient de faire des emplettes pour la rentrée scolaire de leurs enfants avec leur dernier-né, un petit garçon âgé de deux mois. Si les parents ont été tués, le bébé est encore en vie, même s’il souffre de plusieurs fractures. Selon Leta Jamrowski, la sœur de Jordan Anchondo, celle-ci est morte en protégeant son fils. « Les médecins ont dit que très vraisemblablement, ma sœur a tenté de protéger le bébé », a-t-elle confié très ébranlée à NBC News. « Elle le tenait dans ses bras lorsqu’elle a été touchée. Elle est tombée sur lui. C’est pour cette raison qu’il a subi des fractures. S’il est en vie, c’est parce qu’elle lui a donné la sienne ».

Une autre victime s’est particulièrement distinguée. Il s’agit de David David Johnson, 63 ans. D’après sa nièce Maria Mia Madera, qui en a témoigné sur Facebook, il aurait « servi de bouclier » à sa femme et à sa petite-fille de 9 ans. Sa nièce l’a qualifié de « héros ».

À lire aussi : Ils ont donné leur vie pour les autres en 2018