Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Fusillades aux États-Unis : « Nous devons prier et agir pour y mettre un terme »

web2-fusillade-el-paso-afp-063_1166130785.jpg
Veillée de prière inter-religieuse à El Paso (Texas), le 4 août après la fusillade.
Partager

Deux fusillades dans deux villes américaines en moins de 24 heures ont fait au moins 29 morts à El Paso (Texas) et à Dayton (Ohio). Alors que le pape François a invité à prier pour les victimes, les évêques américains et mexicains ont fermement condamné ces actes.

C’est un nouveau drame qui vient endeuiller la société américaine. À El Paso (Texas), tout près de la frontière mexicaine, un homme seul armé d’un fusil d’assaut a ouvert le feu samedi 3 août au matin dans les rayons et sur le parking d’un hypermarché Walmart prisé de la communauté hispanique, tuant 20 personnes et faisant 26 blessés. Il s’est rendu et a été placé en garde à vue. « Nous avons un manifeste de cet individu qui indique, dans une certaine mesure, un lien possible avec un crime de haine », a indiqué le chef de la police d’El Paso, Greg Allen. Treize heures plus tard à Dayton (Ohio), dans le nord-est du pays, un homme a également tiré dans un quartier du centre-ville, faisant neuf morts et 27 blessés. Le suspect a été tué moins d’une minute après avoir ouvert le feu par des policiers qui étaient en patrouille dans les environs.

Lire aussi : Fusillade au Texas : un couple pardonne à celui qui a décimé sa famille

Les réactions se sont multipliées après ces deux drames. Dimanche 4 août, au terme de la prière de l’Angélus, le Pape a évoqué les trois fusillades meurtrières qui ont eu lieu aux États-Unis en l’espace d’une semaine. « Je suis spirituellement proche des victimes des épisodes de violence qui, ces derniers jours, ont ensanglanté le Texas, la Californie et l’Ohio, aux États-Unis, frappant des personnes sans défense », a-t-il déclaré avant d’inviter les fidèles présents sur la place Saint-Pierre à se recueillir en silence quelques instants et à réciter un Ave Maria pour « tous ceux qui ont perdu la vie, pour les blessés et leurs familles ».

« Les choses doivent changer »

Les évêques américains ont quant à eux dénoncé « un fléau de violences » et rappelé, une fois encore, que « les choses doivent changer ». « Nous appelons à une législation efficace qui traite les raisons expliquant pourquoi ces incidents inimaginables et répétés de violence meurtrière par arme à feu continuent de se produire dans nos communautés », a souligné la conférence des évêques américains (USCCB). « En tant que croyants nous continuons à prier pour les victimes et pour que les communautés touchées trouvent l’apaisement. Mais agir est également nécessaire pour mettre un terme à ces actes odieux ». Le diocèse mexicain de Las Cruces, voisin de celui d’El Paso, prie pour les victimes de ces tragédies et pour que la « violence qui anime notre société cesse enfin ».

Ces nouvelles tueries de masse portent à 250 le nombre de fusillades mortelles aux États-Unis depuis le début de l’année. D’après le site Gun Violence Archive, ces dernières ont fait plus de 270 morts et plus de 1.030 blessés.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]