Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pour le 15 août, unissez vos prières à celles des pèlerins de Lourdes

Malades à lourdes
DURAND/Sanctuaire Lourdes/CIRIC
Des pèlerins malades assistent à la messe sur l'esplanade du Rosaire - Pèlerinage de Lourdes.
Partager

La Fête de l’Assomption le 15 août est traditionnellement prétexte à un pèlerinage national à Lourdes. Sous le feu des projecteurs cette année avec le succès d’un documentaire bouleversant et une comédie musicale enthousiasmante, la cité mariale demeure plus que jamais un sanctuaire synonyme d’espérance pour les personnes touchées par la maladie. Ceux qui ne peuvent pas se rendre à Lourdes peuvent néanmoins s’unir aux pèlerins par la prière.

À près de 70 ans, et malgré une vie marquée par la maladie, Claudie Gratient est toujours très active. Engagée auprès des malades, elle propose à l’occasion du 15 août une neuvaine aux personnes malades souhaitant s’unir spirituellement aux pèlerins se rendant à Lourdes. Cet engagement n’est pas venu tout de suite. Après sa retraite (son dernier emploi consistait à accompagner la scolarité de futurs professeurs), elle a d’abord cherché un rythme : « je n’aime pas aller jouer aux cartes, dans des petites réunions où on dit du mal des autres. J’ai essayé, mais ça ne marche pas ».

Peu à peu, naturellement, Claudie s’est dirigée vers le bénévolat. Et tout d’abord auprès des malades, car elle se sentait proche de leurs épreuves. Ses visites quotidiennes auprès de personnes malades l’ont ouverte aux souffrances des autres. C’est ancrée dans cette expérience qu’elle a voulu partager sa foi : « J’adore prier, mes parents m’ont toujours éduqué de cette façon-là. Mon arrière-arrière-grand-mère se promenait toujours avec un chapelet pour prier partout, ma grand-mère était très pieuse, ma mère et ma sœur ont été toutes les deux catéchistes. »

Les souffrances des malades

Pourtant, les visites aux malades n’est pas toujours le lieu de parler de sa foi : « certaines personnes ne le souhaitent pas, je fais très attention à respecter leur volonté. Simplement leur tenir la main parfois, ça leur fait du bien. De temps en temps je fais leurs courses. Les gens en ont besoin, il y a beaucoup de solitude… C’est important de prendre des nouvelles, surtout auprès de personnes qui n’ont pas d’enfants, de famille proche. »

Spirituellement, Claudie partage beaucoup sur Hozana : « je suis très attachée à ça, car je vois trop de souffrances autour de moi. Lorsque je vais dans des EHPAD, que je vois des personnes qui ne peuvent plus parler, voire qui sont clouées au lit… Tout ça me touche. Et certaines personnes me racontent leur souffrance, je reçois parfois des messages ahurissants. » Sensible aux souffrances des malades, et rêvant de retourner à Lourdes une dernière fois, Claudie propose à ceux qui le souhaitent de s’unir spirituellement au pèlerinage national du 15 août.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]