Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Pape en visite à Rome chez son ancienne cuisinière

Le pape François en juin 2018. (Image d'illustration)
Partager

Encore à Rome en ce mois de juillet, le Pape a fait une visite surprise à la maison provinciale des Filles de la Charité où est soignée la sœur Maria Mucci, qui a travaillé longtemps à la maison Sainte-Marthe, la résidence du Pape au Vatican.

Dimanche après-midi, le Pape a effectué une visite surprise à la maison provinciale des Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul située à Rome, comme le montrent les photos publiées sur la page Facebook de la famille vincentienne. Il venait rendre visite à la sœur Maria Mucci qui a servi durant des années à la Maison Sainte-Marthe, la résidence du Pape.

La sœur de 74 ans est accueillie en convalescence dans l’infirmerie de la maison provinciale où elle se remet d’une intervention chirurgicale qui a eu lieu en octobre dernier. Reconnue comme « pilier » de la maison Sainte-Marthe, la sœur y a passé de nombreuses années. D’après celles qui l’entourent, elle s’occupait ces derniers temps de cuisiner de bons légumes pour le Pape ! Mais c’est surtout sa présence joyeuse et sa prière intense qui ont le plus marqué les nombreux visiteurs qu’elle croisait dans son activité,  au service des autres. C’est d’ailleurs par une plaisanterie qu’elle a conclu cette visite surprise: « Regardez ! Ma maladie a fait le bonheur de toutes mes sœurs de la maison Regina Mundi qui ont pu rencontrer le Pape ».

Lire aussi : Benoît XVI est sorti du Vatican, une première depuis quatre ans

Au terme de sa visite, le Pape a béni les sœurs, les employés et les hôtes de la maison. Il a pu également contempler une relique de saint Jean Paul II, un maillot de corps taché de sang, qu’il portait lors de l’attentat du 13 mai 1981, et qui avait été donné aux sœurs lors du Jubilé de l’an 2000.

15.000 filles de la Charité dans le monde

Les Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul sont une société de vie apostolique de droit pontifical, et constituent le plus grand groupe de religieuses au monde, avec plus de 15 000 sœurs recensées en 2016. Elles sont notamment présentes dans le monde de la santé et l’enseignement. Fondées en 1633 par saint Vincent de Paul et sainte Louise de Marillac, il s’agit de la première communauté religieuse féminine à ne pas être soumise à la règle de la clôture. Et pour rappel, c’est dans la chapelle de leur Maison-Mère, rue du Bac à Paris, qu’ont eu lieu les apparitions de la Vierge à sainte Catherine Labouré et que fut révélée la médaille miraculeuse en 1830.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]