Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Expulsions de logements : l’archevêque de Bordeaux monte au créneau

Aerial view of the city of Bordeaux in france - Image
Bordeaux.
Partager

Plusieurs squats et logements précaires ont été évacués sur le territoire de la métropole bordelaise depuis plusieurs semaines. Face à cette situation Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a rappelé qu’« avoir un toit est un droit fondamental ».

Rue des Cordeliers, St-Médard-en-Jalles… Ces dernières semaines la préfecture de Gironde a multiplié les expulsions de squats et de logements précaires à Bordeaux. Alors que les associations demandent des solutions durables pour les personnes délogées Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a également pris la plume pour dénoncer cette situation.

« Une Terre, un Toit, un Travail sont des droits sacrés »

« Des familles, femmes enceintes et enfants en bas âge ont été expulsés », rappelle-t-il. « On ne peut laisser à la rue toutes ces personnes, surtout dans la chaleur de l’été ». Si des accueils provisoires ont été proposés, « c’est bien la question d’un logement plus pérenne qui se pose aujourd’hui ». L’archevêque a également tenu à rappeler le message du pape François pour la journée mondiale des migrants, à savoir qu’« une Terre, un Toit, un Travail sont des droits sacrés ».

Dans son rapport annuel sur « l’État du Mal-logement », la Fondation Abbé Pierre souligne que si le marché de l’immobilier affiche « une bonne santé générale », 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile. En parallèle, « 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement ». D’après l’association, plus d’un cinquième de la population est donc concerné par un problème de logement dans notre pays.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]