Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
Saint Firmin
home iconActualités
line break icon

La justice demande la réintégration de l’instituteur qui avait évoqué la Bible en classe

SCHOOL HAND

Philippe Lissac I Godong

La rédaction d'Aleteia - Publié le 30/07/19 - Mis à jour le 31/07/19

Sanctionné par sa hiérarchie en juin 2017 pour avoir lu en classe à ses élèves de CM1 et CM2 des extraits de textes religieux, l’instituteur Matthieu Faucher doit être réintégré, a jugé le tribunal administratif de Limoges.

Enseignant à Malicornay, petit village de l’Indre, Matthieu Faucher a vu son quotidien basculer du jour au lendemain en juin 2017, à la suite d’une lettre anonyme dénonçant un « Cas de prosélytisme (sic) religieux à l’école de Malicornay ». Dans le cadre d’un projet sur les « mythes et légendes » recommandé dans les programmes, l’instituteur, qui se présente lui-même comme « ni croyant ni pratiquant », a donné à étudier à ses élèves une dizaine de textes extraits de la Bible. Il n’en fallait guère plus pour que sa hiérarchie et la commission disciplinaire en charge de son dossier y voit une compromission de « la neutralité à laquelle est astreint le professeur ». La sanction tombe : d’abord interdit d’enseigner, il est ensuite muté d’office pour « faute grave professionnelle ».

Une sanction jugée « disproportionnée »

L’enseignant avait déposé un recours pour faire annuler cette mutation disciplinaire. Lors de l’audience du 10 juillet 2019, le rapporteur public a estimé que la sanction était disproportionnée. Dans son arrêt, le tribunal administratif de Limoges, suivant l’avis du rapporteur, a enjoint la rectrice de l’académie d’Orléans-Tours à réintégrer Matthieu Faucher à l’école élémentaire de Malicornay.

« Une décision en demi-teinte », a confié son avocat, Me Jean-Raphaël Mongis. « On continue à soutenir qu’il n’y a aucune faute ». Si l’administration dispose d’un délai de deux mois pour mettre cette décision à exécution, la rectrice peut de son côté interjeter appel jusqu’à mi-septembre.


SALLE DE CLASSE

Lire aussi :
Enseigner le « fait religieux » ou transmettre le salut

Tags:
ecoleenseignementlaiciteprofesseur
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement