Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi le Pape est-il habillé en blanc ?

v
Partager

LES ATTRIBUTS DU PAPE (1/5). Chef religieux et chef d’État, le souverain pontife dispose d’attributs qui lui sont propres. Pendant l’été, Aleteia et I.Media vous proposent de découvrir l’origine de ces éléments réservés au vicaire du Christ.

À part peut-être la reine du Royaume-Uni, personne n’est autant photographié que le chef de l’Église catholique. Et contrairement à la souveraine anglaise, il est toujours habillé de la même façon, permettant de le reconnaître au premier regard. En effet, où qu’il soit, le successeur de Pierre est toujours vêtu de blanc lorsqu’il ne préside pas une cérémonie liturgique.

L’habit dominicain du pape Pie V

L’élément le plus distinctif du chef de l’Église catholique est bien sûr sa soutane blanche. Repérable de loin, ce long vêtement est indissociable du souverain pontife. Pourtant, si le blanc est attaché à la papauté depuis plusieurs siècles, la soutane blanche est relativement récente à l’échelle de la papauté. C’est en effet le saint pape Pie V (1566-1572) qui l’a instaurée : dominicain donc déjà vêtu de blanc, il a simplement gardé son habit après son élection. Cette couleur symbolisant le Christ, ses successeurs l’ont conservée jusqu’à nos jours. Y compris François, pourtant jésuite, l’ordre « rival » des Dominicains !

Lire aussi : Benoît XVI : « Il n’y a qu’un seul pape, c’est François »

Ce n’est pas parce que les chefs de l’Église catholique ont adopté leur habit que les dominicains y ont renoncé. Toutefois, la règle veut qu’en présence du souverain pontife, ils gardent leur grande cape noire. De même, si dans les pays de mission les prêtres portent souvent une soutane blanche, il leur est demandé d’éviter cette pratique à Rome. Dans la Ville éternelle, il n’y a qu’un homme en blanc.

Des détails réservés à l’actuel souverain pontife

Plus exactement, ils sont désormais deux, puisque Benoît XVI a conservé la soutane blanche malgré sa renonciation en 2013. De même, il porte toujours la calotte blanche, autre élément réservé au successeur de Pierre. Toutefois, il ne porte plus le camail blanc, ce vêtement ouvert qui recouvre les épaules et les avant-bras et qui a tendance à se rabattre sur le visage du pape au moindre coup de vent. Là aussi, il est réservé au pontife lorsqu’il est de couleur blanche.

Autre élément que le pape émérite ne porte plus pour en laisser l’exclusivité à l’évêque de Rome régnant : la ceinture blanche en soie moirée à franges d’or. La tradition voulait que les armoiries du pape figurent sur sa ceinture, juste avant les franges. Mais l’actuel chef de l’Église catholique semble avoir mis de côté cette pratique.

Une croix cachée

Enfin, comme tous les évêques, le primat d’Italie porte une croix pectorale. Contrairement à ses prédécesseurs qui en portaient une en or, l’actuel successeur de Pierre préfère une croix en métal plus simple, représentant le Christ Bon Pasteur. Comme il le racontait en 2014 aux prêtres de Rome, François porte toujours sur lui une autre croix, cependant cachée à la vue de tous. Alors qu’encore en Argentine il priait devant la dépouille d’un confesseur réputé, il a subrepticement pris la croix du chapelet entre ses mains et demandant au mort : « Donne-moi la moitié de ta miséricorde ! »

Lire aussi : Cet objet que le pape François porte toujours sur lui

Après son élection au pontificat, l’Argentin a fait ajouter une petite poche à l’intérieur de sa soutane, pour toujours avoir ce crucifix près de son cœur. « Et lorsqu’il me vient une pensée mauvaise contre quelqu’un, ma main se pose toujours ici. Et je sens la grâce ! », expliquait-il.

En images : reconnaître l'habit des moines
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]