Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Alexandre Benalla, chez les scouts, on apprend surtout… le service

ALEXANDRE BENALLA
Thomas SAMSON I AFP
Alexandre Benalla.
Partager

« J’ai eu un sens du lead assez précoce, ayant été chef scout chez les Scouts unitaires de France à 15 ans », a récemment confié Alexandre Benalla dans un entretien accordé au Nouvel Économiste. L’occasion de faire un petit rappel des valeurs et piliers du scoutisme.

C’est une phrase qui en surprendra certains, qui en fera rire d’autres et qui pourrait énerver les derniers. Ancien garde du corps d’Emmanuel Macron, visé depuis quelques mois par des informations judiciaires et mis en examen pour usage abusif de ses passeports diplomatiques, Alexandre Benalla s’est confié ce 15 juillet au Nouvel Économiste. S’il détaille largement l’entreprise qu’il a fondé en novembre 2018, il est également revenu sur son passage chez les Scouts unitaires de France (SUF). « Mon entourage me connaît pour m’avoir vu réagir en première ligne, “au feu”. J’ai eu un sens du lead assez précoce, ayant été chef scout chez les Scouts unitaires de France à 15 ans », explique ainsi Alexandre Benalla. « Malgré mon jeune âge, dans les fonctions que j’ai été amené à assumer, j’ai toujours été un peu leader en travaillant avec des personnes plus âgées sans que cela ne pose le moindre problème. » Une information qu’Agnès Cerbelaud, responsable communication des SUF, a partiellement confirmé en précisant qu’Alexandre Benalla a fait un camp d’été chez les SUF à l’âge de 12 ans, soit trois semaines.

Mais qu’apprend-t-on chez les SUF à cet âge-là ? À douze ans, les garçons entrent à la troupe et sont répartis en patrouilles. « Au sein de chacune d’elles, les jeunes, en autonomie, se voient attribuer des postes et des responsabilités adaptés à leur âge et à leur savoir-faire dans les activités de la vie quotidienne scoute », précise le mouvement. Et, surtout, « ils s’engagent à être toujours prêts et à rendre service ». « C’est tout le sens de de la B.A scoute : promettre de rendre chaque jour un service à quelqu’un », confiait récemment frère Nicolas, aumônier national des SUF à Aleteia. Durant ce camp effectué chez les SUF, Alexandre Benalla a certainement également dû lire ou entendre la loi scoute donc le troisième article est : « Le scout est fait pour servir et sauver son prochain ».

Découvrez les articles de la loi scoute commentés :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]