Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Syrie : l’inquiétude des chrétiens syriaques-orthodoxes

Un attentat à la voiture piégée, revendiqué par le groupe État Islamique, a frappé jeudi 11 juillet l’église syriaque-orthodoxe Sainte-Marie de Qamichli, ville à majorité kurde située à l’est de la Syrie.
Partager

Un attentat à la voiture piégée, revendiqué par le groupe État Islamique, a frappé jeudi 11 juillet l’église syriaque-orthodoxe Sainte-Marie de Qamichli, ville à majorité kurde située à l’est de la Syrie. Une dizaine de personnes a été blessée.

Jeudi 11 juillet, une violente explosion dans la ville de Qamichli a endommagé la façade de l’église syriaque-orthodoxe Sainte-Marie ainsi que des immeubles voisins. La télévision d’État syrienne a compté onze blessés. Sa sainteté Ignace Ephrem II Karim, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient a confié s’inquiéter de voir la communauté chrétienne attaquée à nouveau. Il a souligné « l’atmosphère d’anxiété et de désordre » qu’a provoqué l’explosion de cette voiture piégée, qui vient à ébranler « la sécurité, la stabilité et la coexistence », dans cette ville de la Syrie à majorité kurde mais dans une région arabophone où vivent de nombreux chrétiens.

Lire aussi : Syrie : les quatre jours qui ont changé la vie du père Malek

Le patriarche a encouragé les chrétiens d’Orient à rester dans leur « patrie historique » et « implore les bénédictions du Seigneur sur Qamichli et toutes les villes de Syrie, dans l’espoir que la crise finira bientôt et que la paix et la sécurité reviendront en Syrie. » À l’hebdomadaire La Vie, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient, a déploré une situation locale où les chrétiens seraient pris entre le marteau djihadiste et l’enclume kurde.

Lire aussi : Mgr Gollnisch : « L’extrémisme, c’est la médiocrité et l’absence de convictions »

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]