Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les belles histoires derrière la nouvelle promotion de la Légion d’honneur

LEGION D'HONNEUR
JACQUES DEMARTHON I AFP
Partager

Outre Jean-Paul Belmondo, Thomas Pesquet ou encore Claudia Cardinale, la promotion du 14 juillet de la Légion d’honneur, a distingué un évêque, deux héros de l’attentat du marché de Noël de Strasbourg ainsi que d’anciens résistants.

La promotion du 14 juillet de la Légion d’honneur compte 423 personnes au total. Parmi les récipiendaires se trouvent de nombreux anonymes récompensés pour leur travail ou leurs actes au service de la nation. C’est ainsi que Christophe G. gardien de la paix, et Damien Myna, un musicien de 28 ans, qui étaient tous deux intervenus lors de l’attentat du 11 décembre à Strasbourg ont été distingués pour « services exceptionnels nettement caractérisés » et ont été nommés au grade de chevalier.

Plusieurs résistants ont également été distingués comme Marcel Barbary, l’un des derniers survivants de la 1ère Division Française Libre de Gironde et le plus âgé des porte-drapeaux de France encore en activité. « Cette croix de Lorraine est ma plus grande fierté. Quand je prends le drapeau dans mes mains, c’est à tous mes compagnons que je pense », confiait-il au Parisien lors d’une cérémonie commémorative du 18 juin. Jean Nallit, résistant, qui avait été fait « Juste parmi les nations » vient quant à lui d’être élevé à la dignité de grand’croix. Engagé dans la résistance lyonnaise en 1941 sous le pseudonyme de Gratien, il sera arrêté par la Gestapo à Lyon le 31 mars 1944 incarcéré à la prison Montluc puis déporté au camp de Buchenwald.

Lire aussi : Ces chrétiens qui ont résisté au nazisme

Du côté des associations, André Masin, ancien vice-président d’Autisme France et fondateur de l’Association Française de Gestion de services et établissements pour personnes autistes (AFG Autisme) en 2005, a été élevé au grade de chevalier. Présidente de MATh.en.JEANS, une association visant à faire aimer les mathématiques aux jeunes (du primaire à l’université), Françoise Bavard a également été élevée au grade de chevalier. Le médecin colonel Marie-Pierre Taillade, gérant le service d’incendie et de secours du Lot, a aussi été récompensée pour son professionnalisme et son engagement de tous les jours.

Co-fondateur et président d’une entreprise de services du numérique, président d’un syndicat professionnel dédié à l’industrie du numérique, Godefroy de Bentzmann a également été fait chevalier de la Légion d’honneur ce 14 juillet. Il était revenu pour Aleteia sur son parcours de vie, lumineux, marqué par le décès de son épouse Sophie, atteinte d’un cancer. De la sidération à la colère, ils ont fait de cette épreuve un cheminement de foi mettant en lumière la profondeur du sacrement du mariage.

Lire aussi : Légion d’honneur : les inattendus de la promotion du 1er janvier

Ils ont donné leur vie pour les autres en 2018 :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]