Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Football : des joueuses bien décidées à faire des étincelles

Football féminin
Partager

En parallèle de la Coupe du monde féminine en France, une vingtaine de jeunes joueuses de football achèvent ce jeudi une tournée dans toute la France pour promouvoir les valeurs du football féminin… et parler de Jésus.

Paris, Rouen, Grenoble, Lyon, Mulhouse. Depuis le 28 juin dernier de jeunes footballeuses jouant en club en France ou à l’étranger sillonnent l’Hexagone avec un staff digne d’une authentique sélection internationale. Jugez plutôt, la petite troupe est non seulement encadrée par une coach d’université américaine mais aussi accompagnée par une diététicienne préparatrice physique ainsi qu’une ostéopathe. Seule différence avec une équipe de haut-niveau, la présence d’un membre de « Sport et Foi », l’antenne française de Athletes in action, association qui ambitionne tout simplement de « voir ceux qui aiment le sport, aimer Dieu ».

Lire aussi : Olivier Giroud : « Les choix que j’ai faits dans ma vie ont été bénis par le Seigneur »

Pendant cette quinzaine, à travers un projet baptisé Étincelles, cette sympathique sélection a suivi les rencontres de la Coupe du Monde de football féminin, mené des actions sociales autour du foot et bien sûr joué contre des clubs locaux, avec à chaque fois en tête le souci d’évangéliser. Sur la feuille de match, les joueuses étaient majoritairement françaises. Mais figuraient également quatre Américaines, trois Russes et une Suissesse, toutes réunies par leur foi en Dieu et la volonté de « façonner une génération de joueuses disciples de Jésus dans le football ». « C’est le cœur du projet », explique à Aleteia Hans Meyer, le coordinateur du projet Étincelles. « Nous voulons faire connaître le nom de Jésus à travers nos actions », justifie-t-il. À chaque étape, après les matchs joués contre des équipes locales, en guise de « troisième mi-temps », les footballeuses portaient témoignage devant un public hétéroclite de leur relation à Dieu en lien avec leur passion pour le ballon rond.

Des parrains prestigieux

Une façon de jouer collectif en somme, généralement le meilleur moyen pour s’imposer sur une pelouse. Et pourtant, il y a un an, les jeunes femmes ne se connaissaient pas. Alors comme une vraie équipe nationale, c’est au cours de rencontres préparatoires et de stages qu’elles ont appris à mieux se connaître, balle au pied ou à travers la prière. Le premier rassemblement a eu lieu le week-end de Pentecôte 2018. Puis elles se sont entraînées durant deux week-ends à Clairefontaine (novembre 2018 et mars 2019). Aux discussions tactiques, elles ont ajouté à leur préparation une bonne dose de prière en commun, avant les matchs ou durant les moments de récupération. D’ailleurs, l’entraîneur, Courtney Nash, ne les guidait pas seulement sur le plan sportif, mais aussi par des topos spirituels. Les joueuses ont ainsi réfléchi sur le thème « être serviteur » à travers la manière de jouer au foot dans un collectif, en s’appuyant sur des versets bibliques.

Lire aussi : Coupe du monde féminine : Wendie Renard, sentinelle au service des Bleues

Sur leur maillot, le sponsor principal est « I Respect Women », collectif présidé par le Prix Nobel de la Paix Denis Mukwege qui vient en aide aux femmes victimes de violence. Chaque but qu’elles ont inscrit entraînait d’ailleurs des dons à l’association, manière d’agir pour la dignité de la femme. Et devinez qui parrainait cette généreuse démarche ? L’international Français, Olivier Giroud. Le joueur avait lui même été accompagné par la prière et des vidéos d’encouragement par le pendant masculin d’Étincelles pendant toute la Coupe du Monde 2018 qu’il a finalement soulevée devant la France entière.

Ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]