Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’homéopathie va être progressivement déremboursée

Homéopathie; médicamen
© Chamille White - Shutterstock
Partager

Les médicaments homéopathiques vont être progressivement déremboursés, selon l'annonce de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Le taux de remboursement passera de 30% à 15% en 2020, puis à 0% au 1er janvier 2021.

Le gouvernement a tranché. En suivant les recommandations de la Haute Autorité qui avait conclu à son « efficacité insuffisante », Agnès Buzyn a fait savoir que l’homéopathie allait être à terme totalement déremboursée, dans un entretien accordé au Parisien mardi. L’objectif sera atteint en deux ans. Dès le 1er janvier prochain, les petites granules aujourd’hui remboursées à 30% ne le seront plus qu’à 15%, puis ce taux tombera à zéro en 2021. L’idée est que l’homéopathie soit entièrement déremboursée dès le 1er janvier 2021.

Ce déremboursement progressif tient compte à la fois de la réalité scientifique et de la réalité économique. Le calendrier progressif devrait permettre de « laisser le temps de la pédagogie » auprès des patients et de « laisser le temps aussi aux industriels de s’organiser », a expliqué la Ministre. Il s’agit donc d’une fin de non-recevoir aux laboratoires. Ceux-ci avaient plaidé pour un « moratoire » sur la question et pour un « débat parlementaire», après la publication fin juin de l’avis scientifique accablant de la HAS. La commission de la transparence de cet organisme chargé d’évaluer les médicaments avait conclu que les produits homéopathiques n’avaient « pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement ».

Dix remèdes de sainte Hildegarde pour l'âme et pour le corps :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]