Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconActualités
line break icon

PMA : LREM promet une « liberté de vote » pour ses députés

AFP

À gauche Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche (LREM).

La rédaction d'Aleteia - Publié le 05/07/19

Délégué général de LREM, Stanislas Guerini a promis une « liberté de vote » des parlementaires de la majorité présidentielle et aucune « police de la pensée » au moment de l’examen au parlement de la loi autorisant la PMA à toutes les femmes, avait-t-il annoncé mi-juin au micro de Radio Classique. Des propos qui prennent une dimension toute particulière après l’exclusion d’Agnès Thill.

Les députés pourront-ils voter en leur âme et conscience l’ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules ? Il semblerait que oui : mi-juin, le délégué général de LREM Stanislas Guerini avait ainsi promis une « liberté de vote » des parlementaires de son parti lors des débats et du vote sur l’élargissement de la PMA. Si depuis l’exclusion de la députée LREM Agnès Thill du parti a été prononcée, cette liberté de conscience ne semble pas être remise en question pour ce vote bien particulier.


IN VITRO FERTILIZATION

Lire aussi :
Favorable à « la PMA pour toutes » ? Montrez l’exemple en donnant vos gamètes !

L’article 27 de la Constitution précise que « tout mandat impératif est nul » et que « Le droit de vote des membres du Parlement est personnel ». Ceci étant dit le règlement intérieur du groupe LREM, que le site Contexte a publié en juillet 2017, précise dans son article 10 que si « durant les réunions de groupe la liberté d’expression et de vote est garantie à chaque membre ou apparenté », « les membres du groupe s’engagent cependant à respecter la stricte confidentialité des débats qui ont lieu durant les réunions de groupe ». Enfin, « les décisions prises par le groupe s’imposent à l’ensemble des députés membres et, le cas échéant, apparentés du groupe. »




Lire aussi :
Bioéthique : les sans-voix de la résistance

« Il y a beaucoup de députés et d’adhérents qui ont des craintes, mais on ne les entend pas », a ainsi confié à 20 minutes Jean-François Mbaye, député du Val-de-Marne. Sur l’extension de la PMA aux femmes seules, Annie Vidal, députée de Seine-Maritime, a également expliquée au journal quelle était « très réservée » : « Cela me gêne de légitimer la création de familles monoparentales, dont les études montrent qu’elles sont plus précaires financièrement, et que l’État cautionne cela. »

Tags:
Bioéthiquepma gpaPolitiquevote
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : Mgr Aupetit invite ...
Domitille Farret d'Astiès
Après The Voice, les prêtres orthodoxes sorte...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement