Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Festival Next Step : une évangélisation résolument disruptive

Partager

Comme chaque été, la communauté du Chemin Neuf invite les jeunes à vivre un temps extraordinaire lors de son festival. Au rendez-vous : sport, témoignages, danse, prière… Cette année, elle innove avec Next Step, une formule novatrice qui mise sur des outils d’évangélisation 100% dans l’air du temps.

« You were there before it all God and Father… » Cette année, le festival annuel d’été organisé par la Communauté du Chemin Neuf fait peau neuve. Du 4 au 11 août 2019, place au festival Next Step qui innove avec une formule entièrement à la carte. Les jeunes ont la possibilité d’arriver et de repartir quand ils le souhaitent pour un festival durant lequel ils pourront chanter, danser, prier, faire du sport… Au total, on compte plus de 50 propositions différentes. À cette occasion sort un clip de louange — Lead Me On — d’un genre nouveau, d’un peu moins de six minutes. Imaginez la scène : un jeune marginal bien de son temps mais un poil paumé fourre ses affaires dans un chariot de supermarché. Grâce à un jeton magique offert par un inconnu, il voit son chariot s’animer et le conduire à travers les rues de la cité. On ne vous raconte pas la suite… « Nous avons changé d’univers graphique et visuel », lance le père Mustapha Amari, responsable du festival, qui s’enthousiasme de cette nouvelle créativité dans l’annonce de la foi chrétienne.

« Créer une pop culture chrétienne »

Frère Jérémie Prat, 35 ans, est le directeur artistique du projet. Il partage cette vision. « Nous aimions bien le format itinérant, le fait de suivre le jeune et son caddie à travers les rues et les ruelles. Le caddie symbolise toute notre vie, tout ce que nous poussons, tout ce que nous sommes avec tous nos fardeaux. La rencontre avec Dieu, c’est l’inverse, c’est se délester de tout ce qui nous encombre ». Pour la première fois, les paroles du chant sont en anglais. Un tournant, selon lui, qui symbolise le passage du chant d’assemblée à une louange plus actuelle aux airs de worship anglo-saxonne. 

« Nous tenons à rejoindre les jeunes là où ils en sont aujourd’hui grâce aux codes de la culture pop actuelle, mais sans s’y limiter pour autant », précise-t-il. Pour lui, l’enjeu est double : artistique et spirituel. Il s’agit de créer une culture pop chrétienne. « Nous souhaitons apporter quelque chose d’artistique et de culturel au sein du projet. Nous nous sommes beaucoup nourris de clips actuels, chrétiens ou pas. Nous voulons à la fois assumer notre foi et transcrire ce qui nous fait vibrer artistiquement. Nous piochons aussi largement dans un répertoire du monde évangélique et protestant, comme Hillsong, l’Église de Béthel… C’est ce que les jeunes écoutent. « Lead Me On » est un peu une prière pour demander au Seigneur d’être conduit par lui. Le concept Next Step, c’est de poser au jeune la question : « Quel va être ton prochain pas ? ». Nous avons travaillé avec une sœur anglicane dans cette direction ».

Le chatbot, une façon de « créer une complicité »

Autre proposition, un chatbot d’évangélisation, disponible via le Messenger du Festival Welcome to Paradise, qui proposera aux jeunes une conversation en direct en amont du festival. L’idée ? Répondre aux questions fréquentes qu’ils se posent, leur permettre de se familiariser avec le festival et les rassurer sur les questions pratiques telles que le contenu des ateliers, les horaires d’arrivée ou les sports proposés… 

Pour Lucie Allias, coordinatrice du projet, cela doit permettre « de créer une complicité avec ceux qui suivent le festival et de rester proches de tout ce qu’ils peuvent vivre ». C’est un véritable outil qui permet de créer une relation de base. « Nous avons ce désir de créer un lien et de rester attentif à ces conversations », développe-t-elle. Si le jeune le souhaite, le chatbot, véritable compagnon du quotidien, pourra lui envoyer chaque jour une citation de la Bible, une vidéo de louange, ou encore lancer un rappel à l’heure de sa prière quotidienne. Libre au jeune de demander plus dans un second temps. « On peut ensuite basculer sur un chat en live s’il le souhaite », ajoute la jeune femme. « Indépendamment du festival, avec le chatbot, nous voulons partager notre vision. L’idée est de créer une arborescence avec différents chemins que peuvent emprunter les utilisateurs ». L’objectif ultime : que chacun puisse trouver son propre « next step ». Pour annoncer toujours plus l’Évangile. 

En partenariat avec 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]