Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 avril |
Saint Georges
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les séminaristes du Malawi, pas encore prêtres mais déjà ardents missionnaires

15038289756_45b25f3dd1_z.jpg

Ludger Heide

malawi

Colombe de Barmon - Oeuvres Pontificales Missionnaires - publié le 03/07/19

Au Malawi, dans le sud-est de l'Afrique, les séminaristes de Kacheber préparent le Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019, souhaité par le pape François. Pour évangéliser, ces futurs prêtres ne manquent ni d’idées ni d’ardeur.

Au terme d’une semaine de formation visant à redécouvrir le sens de la missio ad gentes — c’est-à-dire en direction des peuples — organisée par les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) au début du mois de juin, ces séminaristes malawiens de Mchinji, dans l’ouest du pays, abondent de propositions. Leur ambition : poursuivre le renouvellement missionnaire de leur pays. La toute première étape pour l’évangélisation consiste bien entendu en la rencontre avec Jésus-Christ. Les séminaristes en sont conscients. Pour cela, il leur est primordial de mener une prière quotidienne, mais également un temps d’adoration du Saint-Sacrement et d’écoute de la Parole de Dieu.

Multiplier les apostolats

Mais ce n’est pas tout. Il est également indispensable de prier pour les vocations et de les encourager dans leur mission, écrivent les séminaristes dans un document présenté au directeur national des Œuvres pontificales missionnaires et au recteur du séminaire. « Nous avons également besoin de prier pour l’action missionnaire au Malawi et dans le monde entier, en développant des plans stratégiques concernant les promotions vocationnelles et en introduisant des contributions extraordinaires le dimanche afin d’aider les activités liées aux vocations », expliquent ainsi les jeunes hommes.


DZIECI WAŻNIEJSZE NIŻ RYŻ

Lire aussi :
Un prêtre missionnaire au milieu des Karens

Cette rencontre vécue avec le Christ, il faut ensuite en témoigner et en rayonner. C’est pourquoi, les séminaristes suggèrent de multiplier les apostolats : ils n’hésitent pas à sortir de leur séminaire et de s’investir dans les communautés aux alentours. L’action pastorale doit être prise au sérieux, notamment dans les zones périphériques, celles qui ne sont que peu visitées par les prêtres du pays. Dans ce pays à 80 % de la population chrétienne, on ne dénombre pas plus de 281 prêtres.

Les saints, guides pour la mission

Les séminaristes se disent même prêts à s’engager dans d’autres apostolats bien variés, tels que les hôpitaux et les écoles. Quant aux visites aux catholiques qui n’ont pas été actifs dans les activités ecclésiales, les futurs prêtres veulent y être en première ligne. La charité missionnaire ne doit pas non plus se voir laissée de côté. Les séminaristes proposent ainsi de participer à la collecte de fonds destinée aux activités missionnaires de l’Église.




Lire aussi :
Centrafrique : auprès des Pygmées, une certaine idée de l’évangélisation

Pour s’aider dans cette mission qui pousse à agir sur tous les fronts, nous avons les saints, et notamment les premiers convertis au christianisme, insistent les séminaristes. « Ces premiers chrétiens des communautés du Malawi ont rendu un puissant témoignage de foi dans leur vie missionnaire et cette année nous devons faire mémoire et célébrer leur vie en apprenant d’eux. »

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

logo OPM

Tags:
AfriqueOPMseminariste
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement