Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le curé des loubards nommé chanoine

© Association père Guy Gilbert
Le père Guy Gilbert entouré par Mgr Michel Aupetit à gauche et Mgr Patrick Chauvet à droite.
Partager

Au service de la jeunesse en difficulté depuis 46 ans, le père Guy Gilbert a été publiquement nommé chanoine de la cathédrale Notre-Dame de Paris par Mgr Michel Aupetit qui lui a remis sa croix le 29 juin dernier. Une nomination qui sonne pour lui comme une marque de reconnaissance.

« Pour moi, c’est la reconnaissance d’un appel extrême, d’un sacerdoce particulier ». Le 29 juin dernier, dans l’église Saint-Sulpice (VIe), Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a intronisé « physiquement » le père Guy Gilbert en tant que nouveau chanoine du Chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Paris en lui remettant la croix surmontée d’une médaille de la Vierge. En réalité, il l’avait déjà installé le 7 décembre 2018 mais Guy Gilbert n’avait pas pu être présent pour la messe. Un titre honorifique qui sonne comme une reconnaissance pour le « curé des loubards », qui était alors entouré de quelques-uns de ses éducateurs. « Tous les vieux dinosaures étaient unanimes pour me nommer. C’est chouette que l’Église ait désigné un type comme moi parmi les prêtres diocésains », lance-t-il avec le franc-parler qu’on lui connaît.

« Quelque chose qui valorisait mon équipe »

Le prêtre de 83 ans qui vient de fêter ses 54 ans de sacerdoce connaît les honneurs, lui qui a été nommé chevalier de la légion d’honneur par Jacques Chirac en 2005. Mais il n’en a « rien à foutre » (sic). « Je suis engagé au niveau des périphéries depuis 46 ans. L’archevêque m’a téléphoné quand j’étais à Faucon [la bergerie dans laquelle il accueille des jeunes en grande difficulté, située dans les Alpes-de-Haute-Provence, ndlr]. J’ai reçu cela comme quelque chose qui valorisait mon équipe et ma façon de penser avec mes équipiers ». Les chanoines ont pour vocation de prier pour leur évêque et pour sa mission au sein du diocèse. On ne doute pas que le père Guy Gilbert accomplira sa mission… avec la faconde sans chichis qui le rend unique.

Lire aussi : Guy Gilbert, le « curé des loubards », va célébrer une messe avec François

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]