Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Football : moqué pour son physique, l’espoir de la CAN fait taire les critiques

OLIVER WEIKEN / DPA / dpa Picture-Alliance
Partager

Il doit son nom à saint Crépin, patron des cordonniers, fêté chaque 25 octobre. Krépin Diatta, footballeur sénégalais de 20 ans, est bien parti pour devenir l’une des révélations de la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte.

Désigné homme du match contre la Tanzanie le 23 juin dernier, Krépin Diatta avait livré ce jour-là une performance majuscule couronnée d’un but splendide. De quoi se faire un nom. Sur les réseaux sociaux, certains internautes bien mal intentionnés avaient alors sauté sur l’occasion pour tenter de mettre en relief… sa prétendue laideur.

« Je suis très triste de voir certains frères africains se moquer de moi. Je travaille pour notre beau et cher continent africain et ce que je reçois en retour ne sont que des injures. J’ai besoin de vos encouragements et non de vos injures. Merci à tous ceux qui me soutiennent », avait réagi le Lionceau. Une vague de soutien au joueur, incarnée par le très sérieux hashtag #Jesuiskrépin avait spontanément vu le jour, et les marques d’affection à Krépin Diatta s’étaient multipliées à travers le Sénégal.

Lire aussi : Né sans bras ni jambes, il devient entraîneur d’une équipe de football

Spontanément, les catholiques du pays avaient fait corps autour de leur champion. « Ces attaques sur le physique de ce joueur et de toute autre personne sont absolument condamnables. La valeur d’un homme ne dépend pas de son aspect ni de l’appréciation qu’on peut en faire. Tout être humain créé à l’image et à la ressemblance de Dieu mérite respect et considération. Avec les réseaux sociaux, on assiste de plus en plus à une banalisation du caractère sacré de l’homme et des valeurs », avait déploré le père Roger Gomis, prêtre du diocèse de Dakar.

Du Sénégal à la Norvège

Krépin Diatta a fait ses classes à Dakar avant d’intégrer en 2017 le club norvégien de Sarpsborg FF. À 18 ans seulement, il s’était révélé à l’Europe entière en inscrivant 8 buts et en délivrant 7 passes décisives. Diatta avait dans la foulée été nommé meilleur jeune joueur du championnat et tapé dans l’œil du Club Brugge qui l’avait recruté à l’été 2018. En seulement 13 titularisations cette saison, celui qui est surnommé « le sorcier » a déjà prouvé l’étendue de son talent sur les pelouses belges. Généreux sur les terrains où il fait rayonner ses coéquipiers, Krépin Diatta l’est aussi en dehors des pelouses.

Lire aussi : Coupe du monde féminine : Wendie Renard, sentinelle au service des Bleues

Malgré l’éloignement de son pays natal, il n’oublie pas ses racines et a apporté sa contribution financière aux travaux de rénovation du bloc opératoire d’un hôpital local, à Ziguinchor. « Krépin est un homme de foi qui a compris qu’être croyant, c’est par le comportement et les actes. C’est un homme généreux, humble et ouvert », résume parfaitement l’un de ses proches. Sérieux candidats au titre, le Sénégal et Krépin Diatta seront opposés à l’Ouganda, vendredi 5 juillet (21h), en huitième de finale de la CAN.

Ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]